mercredi 12 mars 2008

Saul Leiter, "photographe-peintre" au talent incontestable





DU 17 JANVIER AU 13 AVRIL 2008 à la FONDATION HENRI CARTIER BRESSON

En ce moment est à votre disposition une exposition de grande qualité artistique : l’exposition sur Saul Leiter, de toute beauté.

Pourquoi Henri Cartier Bresson. N’y voyez pas qu’un simple hasard ou bêtement une logique purement artistique. Même si...

Il y a juste un soupçon de plus, si l'on cherche !

Pour la petite histoire, Saul Leiter, né en 1923, fils d’un rabbin, décide à l’âge de 23 ans d’abandonner ses études et de s’installer à New York pour se consacrer à la peinture ! Finalement, il se tourne vers la photographie, au contact de personnages tels que le peintre Richard Pousette-Dart.
Mais, c’est en 1947, lors d’une exposition de Cartier-Bresson au MoMA qu’il décide de devenir photographe ! Commence alors le chemin et le périple d’une photographe de rues, tout d’abord en Noir et Blanc, puis en Couleur…

La boucle sera désormais ainsi, symboliquement, bouclée !

Saul Leiter a donc commencé d’exercer son art photographique dans les rues de New York. Ces œuvres furent dévoilées au grand public pour la première fois au Musée d’Art Moderne de New York en 1953 et 1957.
Par la suite, la grande partie de sa « carrière » consista à être illustrateur de Mode !

En 1953, celui-ci entre d’ailleurs au MoMa comme conservateur en chef de la photographie. C’est en 1957, lors d’une conférence qu’il mène au MoMa (« Experimental Photography in Color »), qu’il insère ingénieusement une vingtaine de clichés à lui et se révèle aux yeux du monde !
C’est alors Henry Wolf qui « boostera » ce travail de qualité lors de parutions dans les magazines Esquire mais surtout Harper’s Bazaar.
Son autre « poisson pilote » sera Martin Harrison auteur d’un livre sur les œuvres de Saul Leiter « Early Color ». Le tout aidé et largement encouragé par la galerie Howard Greenberg à New York.

Aujourd’hui connu et reconnu de tous, la globalité de son œuvre est exposée à la Fondation : le noir et blanc, comme la couleur, séparés cependant pour que chaque « univers » s’exprime pleinement.

Subtil travail entre ces clichés des rues qui transcrivent artistiquement des scènes urbaines typiques, saisies avec créativité et beauté. Ses œuvres apparaissent, même sur ces scènes de vie New Yorkaises, telles des tableaux retravaillés, embrumés et embués !

Quelques photos en en tête vous donnent une légère idée du travail réalisé (la 1ère étant ma préférée!).

Superbe… Travail curieux et original, beau toujours ; chaque œuvre, unité d’un tout, se suffit aussi à elle-même. Simple et à la fois ultra pointue, chaque photo trouverait aussi bien sa place dans une chambre design, un loft parisien qu’une galerie d’art réputée et select.

Tantôt grisâtre et triste, tantôt romantique et imaginaire. Tantôt insaisissable comme ses silhouettes ou ces ombres qui se dessinent furtivement. Tantôt plus basiques tels ces clichés de Rome ou Paris haut en couleur, d’Espagne ou encore de New York si photogénique !

En gros : tout nous plait ! Tout nous va !
Une collection accessible au regard comme au plaisir, à la découverte comme à la visite d’expertise.
Un monde d’art ouvert à tous et à toutes.

Toujours vivant, basé à New York, Saul Leiter figure artistique reconnue continu son travail en toute discrétion, entre peinture et photographie, ses deux passions de toujours.

Bilan ? A recommander !

Fondation HCB : 2 impasse Lebouis, 75014, Paris
Du 17 janvier au 13 avril 2008
http://www.henricartierbresson.org/

2 commentaires:

vero a dit…

Bonjour,
Je confirme ! Je suis tombée en arrêt devant une vitrine en voyant le Photopoche consacré à son travail photographique. Je l'ai acheté aussitôt et suis allée voir l'expo à la Fondation HCB. Belles surprises !! Pour ma part je suis plus sensible à son travail en couleurs. Un vrai moment de plaisir.

soum a dit…

@ Vero : Ravie que ca t'ait plu! :)
Moi aussi, je prefere la collection "couleur".
Je ne manquerai pas de relayer d'autres expo du genre, ou à hauteur de ce talent, des que je le peux bientot ! ;)
+++