mardi 30 décembre 2008

I AM OFF : Bonnes Fêtes, et à très vite !!!


Coucou tout le monde !

La dinde était bonne ? Et les marrons bien chauds ?

Ici, tout va bien, sauf la balance qui souffre...en silence...
"Noel au Maroc, kilos en troc !" Pastilla, Couscous, Tajine... Ca rechauffe mais...

Je pensais pouvoir revenir vous poster une dernière petite note avant 2009. Mais les obligations se suivent sans trop se ressembler : buche, cadeaux, chants grégoriens, compet' de saut de mouton en poil de chat, court de cuisine thaï par des retraités, scrabble et course en luge de bambou avec le père Noel, ... Je suis H.S !

Et voilà que j'apprends que je vais partir passer le nouvel an (pour 4 jours) avec toute ma bande d'amis dans un vieux moulin dans l'Eure! (C'est où déjà ???)

Alors. Back in 2009 pour tout plein de super aventures, de news en délire et de beauté on-off à gogo et pour gagas !

La bise et see U soon next year bab' !
Prenez soin de vous et n'oubliez pas : soufflez avant la route !!!

lundi 22 décembre 2008

BUMBLE & BUMBLE 'Curl Conscious' : "Bouclez la" !


Spéciale dédicace à toutes les filles qui commencent l’hiver en pleurs et en hurlant : « Pour une fois, est ce encore trop demander que d’avoir des vraies boucles et pas l’ersatz de peau de mouton vu au souk de Marrakech cet été sur la tête, avec tous mes frisottis !!! »
(…)

Pour ceux qui suivent très bien, il y a déjà quelques temps que je vous promets de vous livrer un petit exposé sur le produit capillaire que je me suis offert chez Colette il y a de cela quelques semaines.

Il s’agit de BUMBLE & BUMBLE.
Et plus précisément la gamme CURL CONSCIOUS.

Si vous allez sur le site, vous y retrouverez (en plus des « Hair Style pictures » que j’ai remis à ma sauce en image d’accompagnement) tous les produits qui correspondent à cette gamme. En plus des autres.
Entrée « Thick » « Fine » « Straight » « Wavy/Curly » : tout y est ! Cliquez !

Cette marque New Yorkaise est plutôt réputée pour faire du bon boulot. ET cela s’est vérifié dans ma salle de bain expérimentale.

Facile de se refaire la face sans trop d’effet « FAKE » avec tout ce qu’on offre comme fond de teint, lisseur et cache misère professionnel !
Mais les cheveux ? A part se ruiner chez le coiffeur pour avoir l’effet brushing attendu ou la « wave » qui va bien, les anglaises de fin délire, ou le chignon cocktail, juste comme dans votre magazine préféré : pas facile ! Surtout quand c’est la crise !

La fille de chez Colette m’a donc briefé pour avoir des cheveux (à domicile) bouclés, dans le vent, juste gonflés comme il faut, mais coiffés, et pas du tout frisottés !
Un rêve ? Suivez le guide !

1/ D’abord, choisissez le type de crème CURL CONSCIOUS qui correspond à votre cheveu : épais ou fin ! ATTENTION. Ce n’est pas pareil au niveau du rendu escompté.

2/ Ensuite, décidez si votre porte feuille peut vous offrir LA TOTALE : shampooing + conditioner assortis ou pas ? Si c’est « non », profitez de leur gentillesse et prenez les échantillons qui vont avec : vous conclurez alors d’un retour ou pas pour une « Totale » annoncée une fois tout ça testé à domicile (et avisé par les copines ou l’amoureux) !

3/ Rentrez chez vous toute contente et pressée, comme un gamin avant la rentrée, d’essayer votre dernier achat (faites pas genre « pfff », je vous y vois déjà).

4/ CD Zen enclenché, et rideaux en lin tirés. Direction : LA DOUCHE ! Lavez bien vos cheveux. Après shampooing ou pas : à vous de voir.

5/ Séchez bien, mais délicatement, vos cheveux avec une petite serviette (pas violemment car cela casse en partie le cheveu si vous frottez comme une brutasse !! ET SI !)

6/ une fois le cheveu ¼ sec, prenez votre « bidon » BUMBLE & BUMBLE.

ATTENTION !!!!!!!!! Pause…

- Samedi, c’était mon anniversaire (si !). Nous devions sortir dans un endroit surprise, mais beau.
Je voulais donc me faire belle ! Histoire d’être (à peu près) assortie avec la surprise ! Toute belle pour ne pas faire mes 32 ans. Enfin, si : une belle jeune femme bien sexy … de 32 ans !
Bref.

- Me voilà sous la douche. Petit gommage visage. Crème & co. Blablabla…
Voici venu le temps des cheveux.

- Bien trop excitée à l’idée de me faire une crinière hors paire avec un volume effet « WAOUH » dans toute la salle, j’ai forcé sur la dose......
Quand je dis forcer, c’est… FORCER !!

- La « noisette » (de produit) ressemblait plutôt à une promo co-packée sur le noisetier tout entier !
Ca donnait : 1 noisette sur 1 côté, 1 noisette sur le dessus + dessous, 1 noisette pour finir l’autre côté ! ET une noisette pour la route !
Ca ressemblait non seulement à un champ de bataille de 14, mais en plus, les cheveux avaient l’air super gras ! Genre chaque cheveu qui dit à l’autre cheveu : « tu bouges ? t’es mort !! »

Immonde… EVITEZ le "too much"... C'est laid !...

- Dépitée, regardant les 15m qu’il me restait, j’ai filé re-laver, re-sécher et du coup, j’ai tout lissé !!!
Bref. Tout est bien qui finit bien, je vous rassure. Car j’avais quand même l’air toute jolie (au Murano finalement car c’est la bas que nous avons dégusté cocktails frais et diner de poissons !).

Pause OFF. On peut reprendre !!!

7/ Vous mettez UNE NOISETTE de produit dans le creux de votre main.
Vous étalez la NOISETTE dans la paume de vos mains, et même entre vos doigts et là : ALLEZ Y ! Répartissez le produit sur toute la chevelure.
Bien partout, les pointes aussi !!

8/ Sécher avec le séchoir. Tête en bas si vous n’avez pas trop de cheveu. Si vous avez une bonne tignasse, sécher « naturel » sans trop trop forcer sur le volume !

9/ Fignolez : bouclez certaines mèches avec le doigt, gonflez les côtés, orientez la mèche frontale comme une frange rebelle, ondulée et tendance ! Yeah!

10/ et là… RASS : Regardez, Admirez, Souriez, … Sortez !!!

Vous verrez : je confirme, le produit est vraiment top !

ATTENTION : cela fait 'vraiment' de l’effet aux boucles. MEME pour celles qui n’ont que des « sortes » (semi) de boucles seulement. Et la tête en bas (pendant 30 secondes à 1 minute) avec le séchoir : top effet volume, style « je file au défilé Balenciaga mais là… c’est clair : c'est MOI qui défile » !!!

Moi, je me suis bien amusée (bon. OK ! Loin de Balenciaga, c’était une bouffe spécial raclette avant les fêtes avec des potes pas branchés pour 2 sous !!! mais… ) tout le monde a trouvé ça rigolo et surtout joli ! et « gonflé » !...

SI ! Je recommande !

Filez chez Colette !
En ce moment en plus, à priori, vous pourrez profiter de l’offre » Fin d’Année ». Lisez moi ça :
Comme chaque année, Bumble and bumble fête Noël avec des coffrets cadeaux collectors ! Cette année, ils sont illustrés par Piet Houtenbos (fils du héros de la coiffure Christiaan) et contiennent les produits tops de la marque, mais aussi un lot d’élastiques ou de barrettes multicolores parfaits tant pour la coiffure que pour décorer le sapin!

Info + :
Sur le site amusant et très bien fait de BUMBLE & BUMBLE, vous avez aussi des tas d’idées pour le Nouvel An que peu de gens auront repéré.
Exclu : Coupes de dernière minute au choix ou coiffures (moins radical ! mais moins osé !), tout est là, grâce à quelques clicks. Zieutez là :
http://bbumodelproject.com/
Exemple de COUPES : http://bbumodelproject.com/haircuts/
Exemple de COIFFURES/ http://bbumodelproject.com/styling/

Et comme je dis souvent : AMUSEZ VOUS !
Tentez, ajustez et jouez !!!

Tschuss !

vendredi 19 décembre 2008

Massage Ayurvédique aux 5 MONDES: le bonheur ultime sous 10 doigts !



Il y a de cela quelques mois, j’étais particulièrement heureuse d’avoir su garder de bonnes relations avec mon ancien (car ça fait longtemps) ex' !
Pourquoi ? Vous allez tout de suite comprendre.

Il m’a offert pour mon anniversaire 1H de massage aux 5 mondes… L’endroit que j’avais déjà loupé pour être une tête de linotte notoire !!
Du coup, j’ai attendu un moment pour m’y rendre (mon prochain anniversaire est samedi !) mais j’y suis allée… à temps !

« Point de cadeau perdu, beaucoup de plaisir à la clé » qu’aurait dit mon ami Confucius !

Déjà, l’Institut est à 2 pas du boulot.
Je me suis donc payé une petite ballade à l’air libre (point d’odeurs d’aisselles mouillées pendant ces rushs parisiens sous terrain hivernaux à la recherche du cadeau perdu accidentellement pour la belle mère ! parfait !)

Arrivée dans un petit endroit. Cosy. Plein de cosmétiques mal connus par moi, et que j’ai longuement observés.
Décor japonisant
(assez classique). Bien. Très bien.

Surtout : les gens sont gen-tils ! Et ça, dans un endroit où tous ceux qui sortent habitent le 16 ou le 7ème, et où chaque heure passée est sanctionnée par un « GLING » géant mentionnant la perte de 100 euros de votre PEL ou CODEVI…c’est encore mieux !
Souvent (hélas) premium rime avec « désagréable et bouche pincée ». Même si cette tendance s’est légèrement calmée.

Bref. Revenons à nos nœuds dans le dos et aux caresses dynamiques.

J’avais choisi 1H de massage ayurvédique. C’est la vendeuse qui avait dit « Très détendant mais tonique ? L’ayurvédique vous ira très bien. Je vous le conseille ».
Mais PASSEZ LA MOI que je l’invite à diner ! Je vous le disais dans le titre : « le bonheur facile et à proximité existe sous les 10 doigts de Laurence ! » (NON ! ce n’est pas du tout un film pour adultes. Restez en ligne, vous risquez de comprendre !)

Petite frayeur tout même !
Vous attendez dans l’entrée (Lobby étant plus chic mais là, ce serait mensonger car trop petit !) que l’on vous présente votre Esthéticienne.
A un moment est apparu « Monsieur Propre ». Remontant les escaliers (et ses manches), il était presque aussi large que haut, crane rasé et grand sourire aux dents étincelantes !
J’ai eu un petit clic à l’arrière de la tête, frôlant l’anévrisme spontané.

Ne m’imaginant pas vraiment seins nus devant cette masse passant l’air de rien autour de mes 2 petites poires à l’air. Toute l’assistance a entendu mon « glllllloups » salivaire !!!
Mais non. Une jeune femme est partie avec John Locke (private joke pour ceux qui connaissent la série LOST !!!).

Me revoilà seule. Je teste l’échantillon de crème pour mains sur la table. Ca sent toujours trop bon c’est p’tites choses là !! ».
« Voici Laurence » me dit-on. « Veuillez la suivre. Bon soin ! ». Laurence : grande, souriante aussi. On y va.

Petite intro sans prétention et standard : « petit pipi avant ? – non merci ! », « ici, le placard pour vos habits », « à tout de suite » …

Me voila en slibard qui fait effet « charlotte » sur les fesses, cachant plus le devant que l’arrière. Toujours très classieux… (Non. Pas de photo, merci.)

Laurence arrive, « pchitt pchitt » un truc autour de nous (DESOLEE… je ne suis pas parvenue à retenir le nom. Toutes mes confuses, mesdames, car cela était effectivement bien agréable à mes petite narines toutes zen’ified… !).

Là nous passons aux choses sérieuses. Détente des pieds, des jambes, point fort sur les genoux, léger sur les cuisses. Ronds et re-ronron sur le ventre, le buste. Arrière de la tête et cuir chevelu.

Là, moment d’arrêt. Je dis STOOOOOOOOOOP !

Un truc tout bizarre mérite d’être mentionné !
Elle détend la nuque, d’un côté puis de l’autre. Je suis toute ouïe.
Là, elle frôle la MACHOIRE comme si elle voulait me chatouiller ! Non mais : vraiment ! Brrr… C’est entre le TRES désagréable - où vous manquez de la frapper telle une mouche sous tapette !! - et finalement, ca passe et elle vous masse illico après oreilles et lobes, et tout est oublié et pardonné !!
Très étrange…
Et ça : de chaque côté ! Je ne vous raconte pas l’effet quand elle passe de l’autre côté et que vous attendez d’avoir un « guilliguilli » zarbi sur l'autre moitié de façade !

Enfin. Toute cool, on se retourne comme une crêpe Suzette !
La crème utilisée sent bon le biscuit. Un vrai délice !!!
Dos détendu, trapèzes relaxés, omoplates soulevées et pétries à souhait.
Allers retours dynamiques et doux, "on presse, on relaxe, on alterne, on reprend", détente et remise en énergie.

Je suis sortie de là to-tale-ment ZEN, to-tale-ment détendue. Mais pas abattue, pas « lattée » comme un Starbucks. Nickel !

Jamais je n’avais autant ressenti l’effet détente + énergie.
Parfois, on vous sort cela comme argument pour vous convaincre. Mais vous sortez, cheveux en vrac, face imprimée, et traces de bave sur le côté, yeux mi clos, demandant votre adresse, etc !

Là : NON. Idéal même avant une soirée !! (A condition de chopper un coup de blush et un peu de gloss brillant tout de même !)
Impec’ : vous pouvez enchainer sur l’Olympia à 2 pas sans souci !

Info bonus : j’ai craqué sur l’huile qui sent le biscuit !!! C’est bien fait, hein, le coup de « vous voulez voir quelque chose qui vous aurait plu ? ».
Tu m’étonnes, ma belle, comment tu joues trop bien la fille qui a pas déjà repéré la pigeonne qui achète tout c’qui bouge et lui ravit le nez !!!
Bref. Je l’ai pris en baume et pas huile ET j’en suis ravie !!! Voilà !

En gros : Rappelez vos ex et faites les yeux doux ! Re-draguez votre mari avec des bougies, ou parlez en clairement à vos amis, faites comme vous voulez, BREF, démerdez vous mais : ALLEZ Y !

Un petit bonheur que je vais peux être m’offrir pour me remettre des fêtes !
C’est ça le total luxe : s’offrir un massage pour se remettre de soirées folles !!!

Why not ?!

jeudi 18 décembre 2008

Accordez moi 2 minutes pour mieux vous réveiller ce matin !



Pour ceux qui suivent de très près ce blog, vous n’êtes pas sans savoir que je suis une inconditionnelle de la newsletter de STRAGTEGIES.

Mon cher et tendre m’a offert mon abonnement à ce magazine que je trouve de grande qualité.
Hélas, je n’ai pas souvent eu le temps de lire tout le contenu papier.

Par contre, point de caféine matinale (ni de salut !) sans une lecture rapide mais exhaustive de la newsletter sur ma boite mail.

En cette fin d’année, voici un petit point de celle de ce matin. Chaud les croissant, chauds !!

Pour ne pas vous farcir la tête alors que vous êtes très certainement tous et toutes à la bourre dans vos cadeaux, et que vous avez déjà acheté le stock de doliprane rien qu’à l’idée que vous aller finir par devoir vous farcir les 3H de queue aux Galeries, je vous ai fait une « mini synthèse rapide, simple et qui rend plus intelligent ».
Sympa, non ?!

En gros ? Quelques infos, quelques chiffres : gentils, légers ET intéressants (j’espère !).

Voici votre menu du jour ! Allons-y :

MAUVAISES NOUVELLES POUR LES UNS…
- Le marché du luxe va connaître une sévère contraction en 2009, avec un recul de 4% des ventes mondiales, selon JP Morgan...

…BONNES POUR LES AUTRES :
- Le Conseil de la concurrence casse, «à titre conservatoire», l'exclusivité dont bénéficiait Orange sur la commercialisation de l'Iphone d'Apple en France pendant cinq ans.
Cela signifie que SFR et Bouygues Telecom (ce dernier est à l'origine de la plainte), peuvent dès maintenant commencer à vendre l'Iphone avec un abonnement, donc en le subventionnant.

INFOS POUR 2009 :
- Le groupe Roularta, déjà éditeur de L'Express, L'Expansion, Lire, Maison française, va lancer au printemps 2009 deux titres dans sa gamme de magazines consacrés à la décoration et aux jardins, Côté Jardin et Côté Cuisine & Bain. Il va également proposer un nouveau site internet «premium» payant pour La Lettre de la Bourse ainsi qu'un site payant adossé à L'Express. Les magazines L'Express, L'Expansion et L'Entreprise bénéficieront de nouvelles mises en page.

ET LES FRANCAIS DANS TOUT CA :
- Entertainment: Quotidiennement, le Français regarde la télévision trois heures et sept minutes, surfe sur Internet deux heures et dix-sept minutes, écoute la radio une heure et vingt minutes, se consacre à ses amis et/ou à sa famille durant cinquante-neuf minutes, écoute de la musique cinquante-quatre minutes et lit trente-huit minutes (et quand on lit sur internet?...)

UN PEU PLUS LEGER POUR CONCLURE :
- Selon la dernière enquête sur la notoriété et l'image des sportifs auprès des 15-34 ans réalisée par Athlane et Sport Market, Zinedine Zidane est toujours le sportif le plus connu, avec 48% de notoriété spontanée, mais ce chiffre est en baisse de 18 points. Suivent Thierry Henry (29%) et Laure Manaudou (24%). Deuxième du classement l'an passé, Sébastien Chabal ne figure plus parmi les dix premiers. Le sportif le plus apprécié est le nageur français Alain Bernard et le footballeur britannique David Beckham est celui dont le look vestimentaire est le plus remarqué.

Alors ? Ca vous a plu ?

Bon courage pour les courses !!...

mercredi 17 décembre 2008

Deux "ANTIPODES" n'ayant jamais été aussi proches...



Je cherchais de nouvelles marques à noter, à découvrir, à acheter éventuellement pour tester, et vous faire quelques retours étonnants dans cet univers (de) cosm(ét)ique qui nous laisse pantois quant au nombre d’innovations incommensurables chaque année.

Faire le tri ? Vaste challenge… Est-ce d’ailleurs vraiment possible…

Toujours est-il que je surfais tranquillement à la découverte de pépites et de bonnes idées. Là, je tombe sur la marque « Antipodes ».

ANTIPODES ? Accordé : pas forcément connue.
- Complètement et totalement Bio (certifiée par Agriquality. Membre de Cosmébio : 100 % des ingrédients sont d'origine naturelle, 95% des ingrédients issus de l'agriculture biologique).
- Tous les produits étant à base d’huile d’avocat extra vierge (antioxydant réputé).

Le positionnement respire le bien être et l’amour de la nature… En tous cas, on y croit (et c’est déjà pas mal ?)!
- Cette petite marque intéressante, humble, semble « vraie ».
- Elle nous vient (exclusivement) directement de Nouvelle Zélande ! D’où le nom ANTIPODES : votre sud est notre nord, etc, les oppositions et les richesses qui se complètent, etc etc.
- Sur les sites spécialisés, on vante aussi bien sa crème de jour, que son Cleanser et surtout, surtout Mesdames, son « Huile Divine » (pour visage).

A tester donc. Ca tombe bien, il me reste le soir du 22 à combler ! Ca sent le massage facial à plein nez, encore, cette histoire… « Daï-daï-daï » (cri de guerre joyeux !) !!!

Un p’tit « tip » pour la route ? Voici cette jolie phrase éditée par la marque elle-même qui a su me faire sourire :
« Quand il est question de prendre soin de votre peau, et quelque soit votre environnement immédiat, entourez-vous d'amour. Nous croyons fermement que vivre des moments heureux, entouré de vos proches, se reflète sur votre peau et contribue à votre beauté extérieure. »
BIEN !
Ca, j’en suis bien certaine depuis longtemps, que nos « humeurs » nous aident à rester jeunes et belles !Et pas cherrr en plus !!! »)

Mais ce petit conte de fée ne s’arrête pas là (OK, on est dans la série mièvre et je suis toute gentille avec tout le monde depuis 2 posts déjà !!! ET ALOOOOOOOOOORS !!!! on’ a pas l’droit ???!)

Bon.
Alors. Je continue. Ironie et coïncidence, je vais ensuite chercher d’autres informations sur cette marque pour tenter de vous offrir un peu plus d’informations que ces seules descriptions.
Or, pas moyen. Celle-ci n’était déjà commercialisée que sur Cosmétiques du monde, citée chez Tea Tree (of course, devenue Mecque de la cosmeto bio). Un peu short !

Je tire la langue : que nenni. « Keudall » je te dis

Et puis…
Au détour de pages web à n’en plus finir, je suis tombée sur un tout autre « type de beauté » de Nouvelle Zélande… : se prénommant également ANTIPODES.

Une marque d’EAU !! Plus précisément : une eau pétillante néo-zélandaise haut de gamme. Mais : le genre qui vous fait croire que boire de l’eau ça se paie le prix du caviar : $60 la bouteille. J’dis ça… Si vous ne voyez pas, faites un mini détour ciblé à la Grande Epicerie : y a de quoi faire déjà là bas…. Toujours moins cher qu'un aller retour Paris- Wellington !!

Beauté ? Pourquoi ?
Une bouteille ultra design. Une vraie pureté.
Transparence et lignes simples. Aussi parfaite qu’une goutte d’eau !
Un côté design suédois. Superbe. Moi : j’adore le look !!

Mais « Antipodes » a quelques autres atouts à faire connaitre :
- C’est une eau minérale qui nous vient des terres sauvages de Nouvelle-Zélande.
- Considérée comme une des eaux la plus pure et certifiée « Carbon Neutral » (d’où vient le prix du caviar?), ses qualités nutritionnelles et gustatives sont mondialement reconnues.
- Cherchée à plus de 300 mètres de profondeur, et datant de 50ans, un véritable « cru d’H2O » à déguster!!!
Hé bien. Si vous l’dites !...

ANTIPODES cosméto ou ANTIPODES water : toutes 2 venues de Nouvelle Zélande donc ! Même combat qualité et beauté ?

Pourquoi ai-je toujours pensé que nous ne sommes jamais seuls à avoir une bonne idée !
Sachez que le cercle des pensées, aussi large soit il, au vu des messages mondiaux que nous recevons tous, en permanence, similaires, calculés, non stop, est en fait un cercle fermé !!!
Ce que vous pensez aujourd’hui, des millions de gens l’ont eu en tête il y a 48H, des semaines, ou peut être quelques mois tout au mieux !

C’est ainsi. Pas de quoi fouetter un chat !

N’hurlez pas « SSCARRRRRRRRY !!!!!!! » Voyons, un peu d’calme, Ladies…

Errance philosophique dans le métro parisien...

Pour une fois, je vous confie mes pensées, plus que l’actualité… Ca doit être ce fichu effet « Noel » version barbe à papa !!!

Hier, j’avais rendez vous avec mes COPINES. De celles a qui ont fini par TOUT dire. Même et surtout ce qu’on cache à tout le monde depuis 2 semaines, plus de 3 mois, voire 1 an : un projet, une grossesse, un entretien, un ras le bol, un malaise, une folie, une bêtise…
Bref. Un diner qui fait du bien au moral et au cœur. Qu’on ne partage BIEN qu’avec certains, et d’une certaine manière.

On grandit. On murit. On finit par vieillir, il parait, même !

Mais ces petites saveurs dans la bouche sont intactes. Et on aimerait TANT qu’elles le restent. Pourtant « les temps changent » comme chantait ce cher Mc !
Des enfants, un poste à hautes responsabilités, un divorce, un départ au fin fond de la banlieue.
Ah oui !! Eternel et sempiternel débat entre le 75 et ses confrères mal aimés : 92 ou 77, 95 ou 78. Deux mondes qui se côtoient sans se côtoyer ! Des heures pour en parler ! et jamais d’accord !!! Jusqu’à laisser tomber !

Et puis les centres d’intérêt… ?
L’une parle de boulot, l’autre de blog (Oh!), l’autre de vacances, l’autre de boulot, l’autre de bébé, l’autre de maison et déco, l’autre de boulot, l’autre de partir loin, l’autre de rester, l’autre ne sait plus, ne sait pas, n’en sait rien, ou ne veut pas-et-plus savoir…

Les basiques sont là. Et ça RASSURE ! Tel un trench ou un pull irlandais, un jean slim ou des converses, un blazer ou une belle chemise blanche… Mais le décor change selon l’angle de vue. Normal. Question de STYLE ?

Passé cette bonne soirée, nous avions toutes bien vérifié que nous restions heureuses en amour et en bonne santé. N’est ce pas là le PRINCIPAL ?! Il est toujours bon de se le rappeler. Et puis là, tout le monde acquiesce ! Comme un bisou à son chéri avant d’aller se coucher : on est alors sûre de passer une bonne nuit !

Coupettes de champ’ avalées, tapas digérées, risotto dégusté, café enfilé, nous sommes rentrées gentiment dans nos chaumières respectives.

C’est aussi ce MOMENT là que j’adore, la nostalgie plein la tête, l’air romantique et le bout du nez encore tout frais, je me glisse sous terre, dans cette bouche de METRO qui engloutit tant de gens toute la journée !!!
J’aime TOUT. Les tenues vestimentaires et allures qui m’inspirent, les yeux de gens qui ont bu quelques verres et se cachent derrière un livre-alibi, honteux et heureux d’être guillerets, les couples qui s’embrassent et revendiquent passion et élans souvent carrément too much, les affiches qui annoncent le concert d’Indochine en 2010 au cœur de cette grande crise où l’on ne sait même pas de quoi demain sera fait...
Cette faune si hétéroclite ! Le MELTING-pot au-delà de la théorie !

Dans cette ambiance speed, où mon regard attendri tombe en total décalage avec le rythme et le boucan, je croise 2 REGARDS.
Et une petite HISTOIRE nait. Et m’accompagne jusqu’à ma station-maison :

Une jeune fille avec son « mec » porte des couettes rousses à la couleur flamboyante visiblement renforcée par une teinture orange FLASH. Ses couettes TRESSEES sont « collées » et quasi droites sur les côtés !! Rasta ? Calculé ? Les 2 ? Elle porte un sac en bandoulière, version besace US de mes 17 ans. Plein de pin’s. Le jean trop long MAIS PAS SALE. Le blouson en CUIR à la mode. Grosse écharpe XXL vert PETARD. Elle est grande. Elle dégage le « JE N’SAIS QUOI » en question. Elle est TOP comme ça !

Passe devant une fille « à LA PARISIENNE ».
Petit sac Gérard DAREL. Legging sous tunique Maje ou Petits Hauts. Bottes en cuir foncé type HERMES : les cavalières très TRENDY. Cheveux lisses, brushés, impec’. Pas UN frisotti qui déconne ! Echarpe montante. Elle ne dénote pas de ce que je vois passer toute la journée dans le 8ème ! Mais possède tout de même cette petite allure et ce petit plus qui fait qu’on la REGARDE passer.

Ces 2 spécimens se CROISENT. D’un regard-éclair, je le VOIS : elles s’auscultent.
Dans leurs yeux, il y a ce que je connais BIEN dans la nature des FEMMES. Ce qui fait que nous sommes aussi COMPLEXES. Ce qui fait AUSSI que nous faisons si bien tourner la ROUE de l’économie !! Ce qui fait que nos hommes nous aiment. Ou en ont ras la casquette selon les fois.

Ce qu’elles pensent TOUTES LES 2, c’est ça : « je ne serais jamais comme elle. Mais si jamais je pensais à adopter ce style, un jour, une fois, en délire ou pour tout changer, un relooking ou par rébellion, je le ferais EXACTEMENT comme ça ! Car j'aime son style !! ».
Inès de la Fressange qui regarde Shakira, Elle Mc Pherson qui jette un œil vers Beyoncé, Balasco qui discute avec Charlotte Rampling, Ludivine Sagnier qui zieute Pénélope Cruiz ! Compris ?

Tout un monde de paradoxes… PASSIONNANT.
Car c’est ainsi que ça marche. "Plus vert chez le voisin". Plus drôle quand on sait qu’on n’y arrivera pas. Plus intriguant quand inconnu. Plus tentant quand cela vient d’un monde autre que le notre.

Les femmes. Pas facile…HEIN.

Je repense alors à notre soirée entre gonzesses. C’est TOUT PAREIL finalement ! Ou presque. POURQUOI échapperions-nous à la règle ?
Nous aussi on regarde d’un œil CURIEUX et interrogatif ce qui fait partie de notre entourage (et qu’ici on aime, sincèrement) et on se dit :
« C’est drôle. Je ne comprends PAS TOUT. Je ne le ferais pas car je ne suis pas comme ça. Mais je suis CONTENTE qu’elle soit là. Cette copine que rien ne changera. Cette AMIE que personne ne remplacera. Même comme elle est : bizarre, pas logique, trop ou pas courageuse, tordue ou forte, fofolle ou coincée. Mais à SA MANIERE et c’est comme ça que c’est mon amie. Et que je l’apprécie, SURTOUT ! ».

Et de penser : "Ne changez pas les filles..."

Aimer autre chose que SON image n’est il pas un minimum pour continuer à EXISTER soi même

mardi 16 décembre 2008

NEVERLAND (et WONDERLAND): la "dernière" avec Celine Leroy, Aurélia Bernard, Clémentine Dupré, et ROSA TAPIOCA, ce Jeudi 18/12 !


NEVERLAND
19 – 21 DECEMBRE 2008
12H / 19H
30, rue Etienne Dolet,
Paris 20ème,
Métro Ménilmontant

ROSA TAPIOCA vous invite à sa dernière exposition de l'année 2008

Dans leur atelier à Ménilmontant, Céline Leroy et Aurélia Bernard vous présenteront leur travail à travers l'exposition NEVERLAND : mode & illustrations

Tous les détails sur http://www.rosatapioca.com/ / http://www.celineleroy.com/

Retrouvez-les autour d'un verre lors du vernissage JEUDI 18 DECEMBRE à partir de 19H
Champagne !!!
Juste avant 2009 !

L'exposition est couplée avec l'atelier de Clémentine Dupré & La Fille du Consul et son WONDERLAND ! http://www.clementinedupre.com/

A jeudi !

Autres posts sur ROSA TAPIOCA sur ce blog:

Classement officiel INTERBRAND 2008 : LUXE


Il est enfin sorti, et le grand "gagnant" est Louis Vuitton. Avec 16.72 millions d'euros de valorisation, LV est en tête.
Suivent directement derrière Guicci et Chanel. Belle performance également pour Hermes et Cartier.

lundi 15 décembre 2008

BEAUTY DRINKS : les cosmétiques qui se boivent ont de l'avenir...

La beauté qui se boit, personne n’a pu passer à côté.

De la bouteille au gout amer que l’on trimballe, soit disant « notre meilleur allier minceur ». Plutôt le meilleur ami des WC de notre open space, oui ?!
Pour sûr : au moins !

Mais, cela dit, forcément, on hydrate, on draine, on voit un léger changement et… on continue de se laisser influencer et spolier comme des gonzesses que nous sommes !
Bon. C’est ainsi. Rongeons notre frein en silence.

Mais la beauté que l’on mange, c’est aussi AUTRE CHOSE que de la boisson à faire pisser !
Et on en trouve pas mal, de ces nouvelles initiatives qui, pour certaines, sont non seulement crédibles à priori, avec un respect des règles pharmaceutiques (process de production) mais en plus, nombre d’entre elles sont Bio ! Et ça, comme vous savez : j’aime !

Parmi ces initiatives, je vais vous proposer 3 histoires (non exhaustives) de Beauty Drinks...

La première est sensée être une des plus crédibles. Car dans le milieu du Bio et de la Nutraceutique (non scientifique pour dire « ça se mange ! »), Mister Scott-Vincent Borba est un référent.
Il a monté une gamme, très jolie, toute mimi même (on s’en fiche ? mon œil…) et qui est sensée marcher !
Il s’agit de la ligne BORBA Nutraceutics (oui…pas de révolution dans le naming).
Vous avez plusieurs variantes qui vous apportent chacune un bénéfice particulier :
- Age Defying pour l’anti ride anti âge,
- Clarifying pour les peaux grasses ou à problèmes pour nettoyer, stabiliser et lisser,
- Firming qui comme son nom l’indique cible les femmes mures qui doivent retendre un peu les tissus,
- et enfin Replenishing qui hydrate (pour peaux matures souvent plus sèches, ou peaux sèches standard).
Entre 2 et 3 dollars la bouteille à emmener partout avec vous, ça reste abordable. Même si c’est un peu couteux sur la longueur.
En tous cas, les critiques cosméto sont plutôt positives, alors soyons optimistes !

La deuxième marque est Innovabio : Nutricosmetics !
Pas un besoin monumental d’être chauviniste mais notons que cela est français. Ca mérite d’être noté car à priori, les rois à ce jeu là sont surtout les Japonais qui ont une colonie de marques de petites boissons remplies de collagène ou Q10 (pourtant bien difficile à absorber par voie orale par la peau... si vous voyez ce que je veux dire sans le dire…).
Là, 5 options :
- la minceur avec « Contours »,
- la bonne mine et belle peau avec « Detox »,
- « Hydra» (sans commentaire),
- « Anti rides » (sans commentaire non plus !),
- et « Sun » pour prolonger votre tient halé !
Les solutions sont bio, et respectent un cahier des charges certifié AB. Simplement, il s’agit de mélange de fruits, plantes, légumes et autres composants naturels dont les effets - naturels également - répondent aux besoins de votre corps à un moment T. Simple.
Efficace ? Mademoiselle bio en dit du bien sur son site. Je n’ai pas testé.
Quelqu’un a un avis ?

Enfin, souvent moins connu, voici l’outsider qui se créé en Russie. Nouveau royaume et eldorado ouvert de la beauté, du luxe et de l’argent…
Un marché qui n’est pas spécialement connu pour être développé dans tout ce qui est « Functional Food » pourtant.
Opportunité ou menace ? L’avenir nous le dira très vite.
Cette marque, c’est Neo Beauty de Wimm Bill Dann.
Sous forme de boisson pro-biotique ou de yaourt à boire, la marque se veut offrir un renfoncement des ongles et cheveux, mais aussi être un produit beauté pour la peau.
Le secret résiderait dans sa formule « Regeneo » 3D qui apporterait au corps les nutriments et éléments propices à ces effets.
Pas de retours directs de satisfaction postés en ligne. Mais je suis l’affaire…

Il est également assez drôle de noter quels sont les secteurs qui se lancent dans cette course à la beauté à tous prix, facile, nomade, ni luxe ni mass. Ayant le vent en poupe.
Les grands de l’alimentaire of course : Danone avec Essensis, ou Nestlé avec Glowelle pour les plus connus !
Mais aussi les pros des ‘Drinks’ comme Coca Cola qui lance Yokuasa Purun en Asie enrichi en cystéine, acide hyaluronique (la guest star de la beauté en ce moment !), céramide et vitamine C (immanquable dans le domaine aussi !).

Mais, la tendance portera elle davantage qu’aujourd’hui sur les plus gros de la cosmétique ? Sans doute s’y attèleront-ils plus sérieusement - que la seule initiative remarquée d’Innéov entre Nestlé et L’Oréal -.

Alors ? Après les tentatives de compléments alimentaires en comprimés avec top et flops à l’appui, bientôt la grande ruée vers les mini bouteilles beauté à boire aura-t-elle lieu ? Pourquoi pas…

Il faut dire que, d’après Euromonitor, le marché ne cesse de progresser depuis 2000. Des boissons aux fruits aux produits laitiers en passant par les purs produits pharma améliorés et relookés. Les ventes devraient atteindre 121 millions de dollars en 2010 : de quoi motiver les troupes !!

Nous devrions par conséquent avoir encore quelques belles histoires à raconter sur les prochaines années.
A vos carnets !! Mmm… ca promet pour les longues soirées d’hiver !

Espace Beaurepaire: EXPOSITION "PEPINS" et plein de talents !



Hier, par hasard (ou plus ou moins...), nous nous baladons du côté de l’Espace Beaurepaire.
Toujours de belles idées ces bobos du 10ème.

Une très belle expo de jeunes talents : « Pépins » ! Une véritable pépinière de belles choses et de jeunes artistes en devenir…

Dés l’entrée, je flash sur les sacs en chambre à air : superbe !!! Le gros avec une anse et des gros nœuds en caoutchouc est extra. L’idée est géniale et en plus c’est beau.
Pas d’adresse mail pour vous montrer en direct live ce que ça donne. Et c’est bien dommage !!! (Mag, si tu lis ce blog : ON VEUT UN SITE !!!).
Bon, heureusement la galerie Espace Ground et des blogs ont mis en ligne quelques sacs : voir fin de blog et liens).
Là, juste un nom : "MAG" pour Magalie. Car cette jeune femme pleine de ressources s’appelle Grondin Magalie.
Retenez ce petit nom : à mon avis, on la retrouvera bientôt dans plein d’autres endroits à la mode !!

Je re-flashouille 10 mètres plus loin sur les robes et chemises de Aurore Thibout Magnifique.
Un ange passe et laisse ses empreintes sur ces chemisiers transparents, aériens et sublimes… Des tissus fins et légers où sont imprimées les empreintes de fermeture éclair sans fermeture éclair ! des dessins en relief de chemise sur chemise : petite mise en abime artistique ? Et originale !
Attention. La petiote n’est pas un novice. Je découvre son prix du public au festival mythique de Hyères après trois clicks grâce à notre amie Géraldine. Pas mal. Effectivement, le travail est d’une extrême finesse, et l’œil s’arrête, contemple un instant, longuement…

Malgré tout, je poursuis mon parcours. 2 pas en arrière, pour avoir vu un petit quelque chose « bien de mon style ».

Voici Julie Archer.
Des bobines de laine et de fil. Des colliers qui rappellent les rastas reggae autour du cou, décorés de broches de tissus colorés superposés, fouillis ou plus ou moins structurés.
Des petites choses toutes chouettes ! J’aime BEAUCOUP !

Je craque ! J’en ai prix une !!! Une jolie broche en tissus, avec du bleu, du gris clair, et un bout anthracite à carreaux blancs fins.
Bref : j’adore !

Je poursuis rapidement tout de même. Histoire d’être bien certaine de ne rien louper !

Je tombe alors sur les croquis, gigoteuse, tableaux, draps housses et coussins dessinés par 2 jeunes femmes dont les stands sont accolés. L’élégance, la couture et l’art se retrouvent grâce à :
La Reine Dagobert : avec des espèces de doudous en tissus marrants !
Aurélia Jourist pour La Maison de Liouba : très beaux tissus et dessins !
Plein de choses à voir !!!

Il se fait tard. Mon petit loulou doit prendre son 4H ! On file.

Je regarde une dernière fois tout ça : j’adOOOre découvrir ses petites mains et ses esprits créatifs dans un petit espace comme celui-ci.
On a toujours l’impression d’un moment privilégié, où l’on a fait des rencontres intelligentes, de celles qui ont ouvert une fenêtre de plus dans votre esprit…

Des 5 que j’ai noté, qui ont marqué cette visite, je ne sais pas bien laquelle m’inspire le plus d’admiration. Leur travail à toutes est superbe.
Allez voir leur site.

Et gardez l’œil ouvert, les oreilles aussi. Ces noms vous diront quelque chose.
Et de mon côté, je vous tiens au courant !

Quelques adresses net en lien direct :

Réalisations Julie Archer (broches, colliers, poupées, …)
http://juliearcher.over-blog.com/

Aurore Thibout :
Site officiel :
http://www.aurorethibout.com/
Article dans Café Mode sur son prix du public à Hyères :
http://cafe-mode.hautetfort.com/archive/2006/05/01/hyeres-la-suite.html

Aurélia Jourist :
Site officiel :
http://www.lamaisondeliouba.com/
Article dans Madame Figaro :
http://madame.lefigaro.fr/enfants/nouveautes/474

Quelques exemples trouvés des sacs en caoutchouc de Magalie Grondin :
http://www.galeriegounod.com/expotmp_01.php?num_expotmp=118
http://www.paperblog.fr/1143641/sacs-customises-magalie-grondin/

Et avec tout ça, bonne semaine !

dimanche 14 décembre 2008

SEPHORA HAIR NUTRITION aux proteines de soja, pour des cheveux tout beaux, tout neufs !



J’ai eu le privilège il y a quelques semaines déjà de cela de tester les nouveaux produits capillaires de la marque Sephora.
Il s’agit de la gamme « HAIR Nutrition »,
celle-ci même aux « Protéines de Soja » pour « cheveux secs ou très secs ».

Je n’ai pas rendu mon verdict plus tôt car il est souvent compliqué de donner un avis sur un shampooings + après shampooing + masque après un seul essai. Voire même 2.
Car le résultat n’est visible qu’après que la fibre ait été réhydratée et que la brillance puisse être concrètement retrouvée. Du moins partiellement.

Ce qu’il en est est assez simple :

Shampooing :

Après un shampooing dit « pour cheveux secs ou très secs », on a toutes envie d’avoir des cheveux lisses comme du vinyle ! Pourtant, ce n’est pas une preuve de qualité… Je m’explique.

Nous avons été particulièrement mal habituées à avoir des shampooings qui vous laissent des cheveux doux. Souvent, cela se fait par le biais de la silicone dont les groupes de cosmétiques capillaires usent et abusent pour la majorité d’entre eux.
Mega problème et arnaque en vue : les cheveux re-graissent super vite !! Principalement dans les endroits (grandes villes : notamment Paris, of course !) pollués.

Avoir un max de silicone, OK pour l’effet soit disant cheveux réparés et dociles, NON MERCI pour avoir l’air d’avoir pris une douche à l’huile d’olive sous max 48H ! Genre : « Sympa tes racines mouillées ! » (…)

ICI, sur le shampooing dont nous parlons : nous lavons ! et BIEN !
Ce qui génèrerait plutôt un effet « cheveux qui crissent entre les doigts » et moins doux.
Ah ! c’est sûr : moins vendeur ! MAIS preuve d’une bien meilleure efficacité ! Un vrai shampooing de fait !

L’après shampooing et/ou le masque :

Ils sont là pour combler ce petit mal (qui est un bien, donc) !
L’après shampooing rempli son rôle. Grâce aux protéines de soja ? ou à l’huile de coco dedans ? « No lo se » ! Par contre, le cheveu retrouve sa douceur tant recherchée (n’est ce pas Mesdames, puisque nous sommes toutes des têtes de bourriques têtues et tordues ! et rien à fiche de l’histoire de silicone… ! « on’veut qu’ça brille ! »), et nous voilà rassurée et confiante !

Le Masque a un effet pour cela relativement radical. Pour le coup, dés la première application (pour les plus excitées !). Cheveux doux. Et soyeux. AHHHHHHH !!!

Je l’utilise depuis 15 jours et j’en suis contente. Je les sèche un peu moins, c’est vrai. Peut être que du coup, je pense à ne pas les abimer davantage ! Histoire de prévention pendant cette petite cure !

Toujours est-il que je peux donc recommander la gamme.

Pour celles qui pensent que je ne pourrais pas forcément dire le contraire : non. Ce billet n’est pas « sponsorisé » comme on dit.
Je donne mon avis. Et l’idée est bien plus que mon feed back serve à tout le monde, plutôt que de faire plaisir.

Pour ce qui est de cette gamme ci, revenez vers moi pour celles qui l’essayeront. Tout autre (ou même!) avis est le bienvenu ! As usual ! « Les commentaires sont OPEN ».

Par contre : désolée ! je ne suis pas photographe et je n’ai pas trouvé d’image produit sur le net à date. Alors, j’ai fait de mon mieux dans ma petite salle de bains !!!
La prochaine fois, je demande un jpg. avec le colis !!! Promis !!

En attendant : bonne semaine au passage !

vendredi 12 décembre 2008

Chanel + Dassault : en route vers une idée lumineuse ?


J’avais déjà fait un arrêt sur image en lisant ces quelques lignes dans la newsletter de Stratégies il y a quelques jours :

« Chanel et Dassault Systèmes s'associent dans l'innovation :
Chanel et Dassault Systèmes ont signé un accord de partenariat dans l'innovation scientifique.
Les deux entreprises vont conjuguer leurs savoir-faire (cosmétique, 3D et virtualisation) afin de développer des concepts inédits et d'explorer de nouveaux territoires dans les sciences du vivant.
Un premier projet, sur la connaissance de la lumière, devrait être finalisé en 2010.
»

Pourquoi ?
Parce que cela fait un moment que je vois arriver le phénomène de la Beauté par la lumière, en couleur ou pas, flash ou pas, et autres techniques qui font leur petit bout de chemin. Gentiment.
Mais aucun des très grands n’a encore sorti de révolution sur ce marché.
Je me demandais bien si cela voulait dire :
- Que l’investissement de qualité et à grande échelle rendait l’idée non profitable ?
- Que la technologie restait « niche » et ne permettait pas de parier sur l’avenir ?
- Ou simplement que c’était du pipo !…

Cette alliance me laisse penser que la lumière va enfin voir le jour !
Avec Chanel (et Dassault!) aux commandes, je pense que l’innovation va valoir le détour.
Mais dans quel domaine ??
Epilation ? Soin de peau contre les taches et méfaits du soleil ? Humeur et alimentation pour plus de minceur à la clé et sans effort ?

Voici 3 pistes (petit aperçu rapide) trouvées en surfant sur le net qui nous feront réfléchir et méditer en attendant avec GRANDE impatience (2010, c’est long, c’est loin !!!) ce que ces 2 grandes maisons nous réservent…

1/ EPILATION LUMIERE et définitive :

Le système d’épilation pulsée est aujourd’hui un phénomène de société. La plupart des femmes et hommes s’y intéressent et comprennent le confort et la rapidité que cette technique apporte grâce à la performance des résultats actuels.

C’est un dispositif de thérapie à la lumière (photo épilation) spécifiquement conçu pour
éliminer les poils indésirables sur toutes les parties du corps de façon indolore.
Cette technique utilise une lumière pulsée pour épiler et empêcher la repousse des poils.
Les impulsions de la lumière pénètrent la peau en un éclair et détruisent simultanément des centaines de follicules pileux.

2/ THERAPIE D’HUMEUR + ALIMENTATION PAR LA LUMIERE :

Vous êtes accoutumée à la petite dépression du début de l’hiver ? Chaque mois d’octobre vous trouve morose, fatiguée, déprimée ?
Un Français sur dix, souffre de dépression saisonnière.
Un des traitements les plus efficaces est la luminothérapie.

Avec la baisse de lumière, certains d’entre nous ressentent une baisse de forme couplée à une fatigue permanente, une baisse de la sociabilité, un manque de motivation, une baisse de la libido, un sommeil perturbé et une augmentation importante de l’appétit (notamment pour les aliments sucrés).

Utilisée par le milieu médical depuis les années 1980, suite à la découverte du Dr Rosenthal, la luminothérapie tend à se démocratiser.

Le principe est simple : les rayons lumineux influencent notre horloge biologique, bloque la sécrétion de mélatonine (l’hormone du sommeil) et stimule la production de sérotonine (un antidépresseur naturellement présent dans votre corps et en plus est un régulateur d’appétit).
Il s’agit donc d’exposer quotidiennement le sujet à la lumière d’une lampe spéciale dite à « large spectre » et sans émission de rayons ultra-violets ou infrarouges.

La thérapie par la lumière est aujourd’hui utilisée pour lutter contre la dépression saisonnière mais aussi contre un certain nombre d’autres symptômes liés au dérèglement de l’horloge biologique : jet-lag, insomnies, états dépressifs, crises de boulimie liées à l’influence des saisons, etc.

3/ SOINS CUTANEE PAR FLASH :

Photo rajeunissement à la lampe flash : comment ça marche ?

Les taches brunes, la couperose et le vieillissement cutané sont en grande partie aggravés par les expositions solaires.
Les lampes flash dispensent de la lumière intense pulsée (ou Intense Pulsed Light: IPL), d'où leur appellation de "lampes-flash".

Cette lumière intense pulsée, en réchauffant le derme, a pour effet :
- D’estomper les taches brunes ou taches solaires
- D’estomper les petits vaisseaux et rougeurs (couperose...)
- De stimuler les fibroblastes et la production de nouveau collagène, ce qui permet de rendre la peau plus élastique, plus épaisse et plus lisse (traitement des rides)

Les lampes flash ou lampes à lumière pulsée ont donc un
effet de "photo rajeunissement" ou "photoréjuvénation" puisqu'elles estompent les effets du vieillissement naturel et solaire.

Allez ! A vos méninges !!! « Et qu’ça saute » !
A vos flashs, prêtes, partez !

jeudi 11 décembre 2008

"I-Gloss" de Clarins: le gloss, rien qu'à vous !


Customization… Customization…
Miroir ô mon beau miroir ! Dis moi qui customize ma beauté !!!

Eh oui, car elles en sont toutes là (et las ?), les belles boites de cosmétiques : à nous proposer encore et encore plus d’idées pour se différencier enfin !
Plus original, plus folklorique, plus flash, plus glam’, plus TOUT !
Et surtout : plus UNIQUE. Version “Be Unique, Be You!”
Car les filles/femmes adOOOrent.

Nombrilistes ? Rien qu’un peu…
« Non : exigeantes ! » dirons nous entre nous (ne jamais fâcher son auditoire….complètement !)

Dans ce combat sans merci et sans fin, j’ai fait quelques posts sur les inno’ parfois funky de quelques boites (cf. le mascara à la brosse en rond toute poilue de Givenchy !).

Voici la ‘newz’ du moment qui circule : le « I-Gloss » de Clarins !
« I » ? Pour I de Me, du Moi, du « Je » roi ?
Non : pour « Instant » ! (déçue ? moi aussi. C’était si tentant !)

Couleur ?
Il est TRANS-PARENT, et pourtant…

Kezako, kezako ?
Un rouge à lèvres au top de cette tendance pour les jeunes de « la petite bourgeoisie qui boit du cham-pagne » !!!
Mais là, la petite trace sur la coupette du liquide à bulle sera UNIQUE !
Nous y voilà ! Le principe de I gloss : un rouge à lèvres, à la base transparent donc, unique SUR VOUS, car ce sont VOS LEVRES qui DETERMINENT la couleur finale du gloss en question!

Comment ?
Les pigments sensibles d’Instant Gloss réagissent au contact des lèvres pour créer leur propre couleur…qui change donc sur chacune !
C’est-y pas bô tout ça ?! Mmmm… j’en vois qui gloussent en douce sur la gauche… !

Ma-gic my dear ! « Love it ! »

Ah non, par contre ! Pas de grosses lèvres pulpeuses « uniques » et de baisers qui collent pour le réveillon !!
La révolution en cours ne sera dispo qu’en Janvier 2009 les louloutes !
(et hop ! encore une info en prim’ !)

Allez, vous allez bien patienter ? Ca fait bientôt 30 ans que vous vivez sans…

mercredi 10 décembre 2008

Coca Cola LIGHT en RYKIEL: toute une (petite) histoire !


Le fait d’habiller sa bouteille en star d’un instant, d’un événement, d’un thème ou d’une année ? Du « déjà vu » mille fois !
Allons y gaiement : Jean Paul Gaultier chez Evian (qui passe derrière Christian Lacroix), Agnes B pour Perrier, Chantal Thomas pour Gloss de Pernod
Et j’en passe et des meilleures… (trop long ! flemme ! « pouce » !)

Pourtant, le créneau ne s’essouffle pas.
Après avoir lu le post sur Piper Heidsieck, la version haut de gamme, vous avez aussi aujourd’hui droit à : la version Mass market du jour, à vous soumettre ici.

Oyé Oyé, Big news : Coca Cola LIGHT s’habille en Rykiel, s’il vous plait.
Pas notre idole Sonia. Mais Nathalie. Très « bon choix madame, bon choix monsieur » !

Il s’agit de ses 20 ans à c’te p’tite gamine de Coca Cola LIGHT !
Ca se marque au fer rouge (sauvage et hard), ou en version rayée de couleurs gaies et joyeuses (beaucoup plus dans la tendance de la crise où ‘tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil’ !) !!!

Rappelez vous : Coca avait déjà roulé sa bosse avec Roberto Cavalli (qui a aussi fait le coup au Vin !)
« Vivez Light by Nathalie Rykiel » en est le slogan pour cette fois.
Plus sobre peut être. Très beau pour sûr ! (en gros, comprenez : je préfère la version 08 ! Sorry Roberto… I love ya’ !)

Comment ça vous ne l’avez pas vu ? Non mais : évidemment !!!
Je fais aussi des trucs « up to date en prime time » des fois, hein !
La bouteille ne sera visible et exposée qu’en Janvier 2009 :
- Chez Monoprix (ah !… Monoprix et ses ‘gourmets’. On sent bien la pâte d’Arnault là dessous. Tant de style pour un vulgaire supermarché… même « de ville » !) !
- Mais aussi « bien sur, évidemment, comment faire sans, ôh my god ! » : (THE shop) Colette, La Grande Epicerie du Bon Marché (mon pèlerinage pour les papilles et pupilles… Une vraie sortie du dimanche ma bonne dame ! sans le serre tête en velours bleu marine…).

Il n’y en aura « que » 61 millions de canettes, chacune au prix de 1.25 euros. (Heu.. ça fait combien alors !... Sors la calculett’ Germaine !!! Vite ! AH PETARD ! 76.25 millions tout de même, les bougres !...)
Courez !!! Courez en talons hauts enrichir Atlanta !!!

Mais attention… ‘Détail qui tue’ en approche masquée :
Pour rester « in », tendance et VIP, ils ont ajouté la « glam’ touch « : LE shopping bag estampillé d’une silhouette en femme habillée Rykiel !
C’est bon ça, hein ?!
Eh oui. Ca bosse à Issy les Moulineaux, des fois !...

J’annonce le Collector fashion à siroter en terrasse en écharpe XXL et mitaines en cachemire, dans ce 6ème si prévisible mais touchant, que j’aime surtout tant et tant…
Show must go on ! et les ‘pétasseries’ avec !!!
Et comme on dit : « Have fun ! », en Rykiel, ou pas !

mardi 9 décembre 2008

Le prochain job à la mode: "Trends Trotter & Trips" à la carte

Lors de mon stage de fin de Master post Celsa chez un des grands de la beauté de ce monde, nous avions, déjà à ce moment là, demandé à des personnes très très avisées de nous programmer un « parcours ». Histoire de « mieux comprendre ce qui se tramait sous nos yeux sans qu’on le voit forcément ».

Ensuite, lors de ma rencontre il y a quelques mois avec la directrice d’une boite de conseil en design, elle me dit « Je suis verte ! J’ai réalisé le parcours d’une équipe client pour aller à Londres dans plein de coins superbes, et je ne peux pas les accompagner. Trop bête, j’aurai adoré ! »

Et puis, là, je lis ça, ce matin dans la e-presse que ‘Denise Diallo et Stefano Venchiarutti (tous 2 ex Kenzo) se sont associés pour créer «les Gentils Pariziens», agence qui propose une expérience en matière de personal shopping: ils vous concoctent un parcours shopping sur mesure dans un tout nouveau Paris où vous découvrez des lieux confidentiels et les adresses de jeunes créateurs.’

Vous venez de tilter ? Non ? VRAIMENT ?? J’explique alors.

J’y crois ! A quoi ?
A la création d’une sorte de nouveau job qui recoupe :
- à la fois ce que nous connaissons déjà du « scouting (trends detector)» dont se nourrit tant le célèbre WGSN,
- mais également des « cahiers de tendances » (type Promostyl ou encore Nelly Rodi, Carlin, Peclers & co)
- et ensuite de la rituelle et traditionnelle « journée terrain » du genre « vas y voir c'qui s'passe un peu, ma belle ! »!!
Le tout : sans être trop élitiste (trop niche, surtout à l’heure de la crise : « back to basics » et les 2 pieds sur terre SVP…!), mais ultra informé de ce qu’il ne faut pas louper d’avant-gardiste.

- La journée terrain PAS glamour !
- Le scouting et les tendances : TOP glamour !
- Les 2 correctement mixés et pondérés ?
Une bonne journée découverte « dans le vent des tendances et du business » !
Un truc du genre de ce qui se fait ‘dans le milieu’ de branché avec en prime la cervelle « on fire », type :
- « analyse de l’univers et de la concurrence »,
- « compréhension des clés de leviers » et
- « caractérisation de la cible phare »,
- sans omettre la partie « réflexion et conceptualisation post-observation ».
Tout ça, au sens large ! Y a du boulot, n’empêche !

Kezako au final ?

Concrètement ça veut dire une (ou plusieurs) tournée terrain dans :
- des bars branchés où l’on rencontre les derniers styles et looks des early adopters qu’on paye a coup de billets doux pour les recruter (version « qui sont nos consommateurs et que sont ils devenus » ?!)),
- des magasins qui ont réorganisé tout leur merchandising selon une logique qui innove dans le secteur que vous étudiez (révolution de la fameuse « clé d’entrée dans le rayon » !),
- éventuellement des expos (courtes) qui donnent un « air du temps » utile pour connecter tous ces « inputs » déroutants parfois,
- et bien sur les magasins ultra-niches en clôture « anti frustration » (cf. créneau Colette, tout de même !), plus les évènements éphémères, les magasins déjantés, etc.
- la touche « cerise on the cake » ? Rencontres en prime avec un pôle de personnes interviewées ou qui racontent leur métier, une passion, un talent : et vous donnent aussi ainsi les clés de lecture des mouvements sociaux et culturels du moment !
Top non ???

Et en plus, cela peut se faire dans le monde entier !!
Découvrir Shanghai, ou Tokyo bien sur, il le faut désormais (« business is there, baby ! »),
Mais également mieux comprendre comment la femme du moyen orient s’émancipe : autour de quels produits, de quels lieux, avec quel style et quelles marques bien sur ! Ou quels services novateurs, également.
Ou encore comprendre des mouvements dans les pays bric junior (Slovénie ou Turquie ou encore Chili car demain, c’est là bas que tout se jouera peut être… !)

Bien évidemment, ce genre de démarche à tendance à séduire d’office, plus simplement, et plus naturellement aussi, le monde de la mode, et de la beauté, ou encore quelques courageux du secteur alimentaire ou assimilés (ces quelques grands du PGC qui cherchent encore le graal de l’innovation à Oscariser).

Mais de toutes manières, c’est souvent par eux que tout commence. Alors : say « as usual, darling ! no problem’ ».
Et si les autres ne suivent pas, ces demandeurs curieux seront toujours assez nombreux pour vous faire manger quelques années.

En tous cas, moi, j’y crois !
Lance-toi que tu me dis là, ma puce ?
Ben oui, oui… ça arrive… Enfin, je vais voir comment je peux tourner ça…

Mais, rappelez-vous, pour la petite histoire : qui aurait cru il n’y a que quelques années en arrière, que tant de bloggeuses et bloggeurs vivraient avec tant de délectation de leur blog, de leur créativité, de leur passion et de leur IDEE ?...

Tout de suite, on fait moins l’malin, hein ?!?

A moins que tout cela existe déjà (on m'aurait menti ?!!) ?? Que les plus informés d’entre vous se manifestent : moi je n’ai pas trouvé ce service en ligne en tous cas !!

lundi 8 décembre 2008

La révolution à Cuba passera t elle par la blogosphère ?


Coup de cœur pour cet article dans Metro France (pourtant pas ma littérature de prédilection... cf. trouvé sur 'Google Actualités').
Je vous le soumets, en tant que lecteurs de la blogosphère qui fait tant de bruit aujourd'hui.

" Difficile de trouver un moyen d’expression à
Cuba.
Des Cubains ont pourtant trouvé un endroit où exposer leurs revendications et leurs critiques envers le régime. Depuis quelques mois, une dizaine de bloggeurs se sont rendus célèbres en exposant leur vie quotidienne sur Internet. Sur ces
blogs, ces femmes et ces hommes rendent compte des difficultés des Cubains au quotidien.

Le "meilleur blog du monde"
L’une d’elle a été particulièrement médiatisée.
Yoani Sanchez a trusté les récompenses pour son blog "Generación Y". Prix du meilleur blog 2008 de la Deutsche Welle, prix Ortega y Gasset du journalisme en ligne, elle y raconte tout. Y compris son "rendez-vous" au poste de police, cette semaine, pour lui signifier que la réunion de bloggeurs qu’elle organisait ne sera pas permise. Extrait : "La rencontre est brève, le ton énergique. Nous sommes trois dans le bureau et celui qui mène la danse se présente comme l’agent Roque. A mes côtés, un autre, un peu plus jeune, m’observe et dit s’appeler Camilo. Tous les deux m’annoncent qu’ils travaillent pour le Ministère de l’Intérieur. Ils ne semblent pas très intéressés par ce que je peux leur dire. Ils lisent un papier devant eux et rien ne peut les perturber. Ce sont des professionnels de l’intimidation." Puis elle retranscrit les paroles des agents : "Nous voulons vous avertir que vous avez transgressé toutes les limites de la tolérance en vous rapprochant d’éléments contre-révolutionnaires. Cela vous disqualifie totalement pour dialoguer avec les autorités cubaines." Le mari de Yoani, journaliste, tient lui aussi son blog.

La Havane au quotidien
Autre bloggeuse à relater l’événement : Claudia Cadelo, qui pose en photo sur son blog avec sa convocation. Sur
"Octavo Cerco" (en hommage à une chanson), elle décrit la vie quotidienne à La Havane. Les difficultés pour trouver des produits même communs, l’impossibilité de survivre avec son seul salaire, la déficience des services publics, les inégalités… Le regard est à la fois tragique et plein d’humour. Comme lors de ce récit de la livraison d’un nouveau réfrigérateur (1) ou cette anecdote sur la sympathie d’un ressortissant américain envers le régime castriste (2).

Autre moyen de contestation : photographier la réalité crue du pays. Plusieurs photo blogs existent également, comme celui de
Havanascity.

Critiques argumentées
La recette du succès de ces blogs ? Elle tient d’abord à leur ton. La critique n’accepte aucun compromis mais elle est toujours argumentée et n’est influencée par aucune aide extérieure (même s’ils le voulaient, les contacts avec l’extérieur sont de toute façon réduits). Ces bloggeurs n’agissent donc pas en sous-main pour les exilés cubains de Miami, par exemple, avec qui ils sont d’ailleurs en général assez critiques. Deuxième raison : la recherche fouillée et les preuves apportées à chacun des posts. Lors de leur "rendez-vous" avec la police, par exemple, les bloggeurs ont aussitôt photographié et mis en ligne leur convocation. Lors de ce même rendez-vous, Yoani Sanchez a demandé aux autorités de lui consigner ce qu’elles lui avaient dit par écrit. Une "faveur" évidemment refusée. Dès qu’ils le peuvent, les bloggeurs prennent des photos, montrent des documents. Enfin, loin du petit monde parfois nombriliste des bloggeurs, ces blogs ne se focalisent pas sur leurs auteurs : toutes les histoires personnelles sont au service d’une histoire plus générale. On ne s’attarde même pas vraiment sur les brimades et les intimidations, pourtant courantes pour ces bloggeurs.

Evidemment, ces blogs ne sont pas, en général, accessibles depuis Cuba. De quoi décourager beaucoup de ces bloggeurs, qui pourtant ne relâchent pas leurs efforts. Au péril de leur vie.

(1) : Moi aussi j’étais un peu triste, de voir ces réfrigérateurs s’en aller ainsi, après quasiment un demi-siècle à fonctionner sans relâche. Celui de ma mère, par exemple, c’était le cadeau de mariage de ma grand-mère. Elle est née en 1916 et s’est mariée à l’âge de 16 ans. C’est impossible de rester impassible devant sa mort. Je comprends parfaitement OLPL et quelques amis qui n’ont pas voulu changer les leurs, mais franchement, moi, même si je suis un peu triste, je préfère le changement. En plus, cela a coûté cher. Certains croient qu’on nous a juste changé le réfrigérateur. OK, on l’a changé, mais on y a été de notre poche : 260 pesos convertibles (environ huit fois le salaire moyen par mois à Cuba, ndlr)

(2) : Un jour, chez Claudio, un Américain d’environ 50 ans m’a dit que c’était une bonne chose que les Cubains n’aient pas le droit d’acheter une voiture. « Pourquoi voulez-vous une voiture si vous n’avez pas besoin de vous déplacer très loin pour aller travailler ? Moi-même, aux Etats-Unis, je n’ai pas de voiture, ainsi je ne ressens pas la nécessité de me déplacer loin. L’histoire de ne pas aller très loin pour travailler ne m’a pas parue très claire, je ne sais pas d’où il sortait de telles statistiques sur Cuba. Pour le reste, je n’ai même pas eu la force de le contredire. A quoi bon ? Le mieux, en fait, c’est quand sa petite amie de 15 ans est arrivée. Il faudrait peut-être lui demander, à elle, ce qu’elle pense du fait que son ami ne lui achètera jamais de voiture… "
Source: METRO France – Nicolas RAULINE.

dimanche 7 décembre 2008

Cuvée RARE de Piper Heidsieck : habillée telle un bijou, à déguster, avec les yeux.

La grande maison Piper Heidsieck a demandé à l’Agence White Spirit de plancher sur sa cuvée « Rare ».

La cuvée RARE, c’est la Cuvée Prestige de cette maison. Un plaisir pour les papilles certes, mais également pour les yeux…

C’est ce sur quoi l’agence à travailler : embellir ce bijou fragile et précieux.
Car les contraintes sont multiples et diverses : pas le droit de toucher au produit embouteillé depuis des années, pas le droit de changer le contenant non plus bien évidemment, pas le droit de défigurer les codes d’une maison créée en 1785 !

Bref. Un casse tête et un challenge passionnant. Un défi. Relevé avec brio.

La métaphore du bijou, White Spirit s’en approche.
Car c’est avec la maison
Arthus Bertrand (cf. le très beau magasin tout juste devant l’Eglise Saint Germain !) que Françoise Dassetto et son équipe ont travaillé.

C’est sur cette base de richesse culturelle, de respect des codes, de beauté, de finesse, d’élégance et de rareté que ces cerveaux se sont échauffés.

Pas droit au faux pas, la cuvée RARE c’est le champagne d’exception, réservé aux grandes occasions (et, certes, aux porte monnaies bien portants…).

Voilà ! C’est fini et cette équipe a présenté l’aboutissement de longs mois de travail d’orfèvre : une superbe couronne dorée, finement découpée. Une dentelle en or fin, ciselée, rappelant la vigne qui court…

Un superbe chef d’œuvre que certains d’entre vous ont peut être déjà eu l’occasion de contempler au Drugstore Publicis.
Magnifique seau assorti et divers accessoires pour le mettre encore plus en valeur et en beauté au centre de votre soirée … du 31, par exemple !

Champagne !

Prix conseillé : Environ 200 euros
A savoir, vous trouverez la Cuvée RARE 1999 chez
BARDOU (excellent caviste), 124 Rue du Faubourg Saint Denis Paris 10, à 145 Euros. Le moins cher que j’ai vu sur la place de Paris à ce jour.
Sinon : vendu en moyenne à 193 euros sur le net.

A consommer avec modération. Et distinction…toujours !

samedi 6 décembre 2008

GRANDE BRADERIE DE LA MODE au profit de l'Association AIDES : allez-y !!!


Coucou les gonzesses !

Je reviens tout juste de la Grande Braderie de la Mode au profit de AIDES!
Une bonne action contre un dressing créateurs (ILS SONT TOUS LA ! de Isabel Marant et Vanessa Bruno, à Christian Lacroix ou Yves St Laurent, ...) tout neuf et pimpant ?
J'ai dit OUI !!!

Et plutôt 2 fois qu'une... : ça fait assez mal au portefeuille (c'est plus un problème de VOLUME que de VALEUR : car top occaz' côté prix !!!) mais y a des trucs super mimi et des tas de belles marques à shopper à tout va !

Pour celles qui se disent: "pas envie de faire 1H de queue en plein froid, moi, et me chopper la mort avant les fetes et la nouvelle année !": pas-du-tout !!!
Idem pour moi: je pensais faire demi tour illico presto en arrivant, désespérée par la file d'attente.
Mais NON: le hall de EURO RSCG BETC est immense et pas d'attente!
Sauf quelques minutes à la SORTIE, lorsqu'il faut payer !
...
Mais là, à ce moment LA, tout va bien: vous attendez patiemment votre tour en vous imaginant déjà siroter un caïpi' en bord de mer, quelque part avec votre tunique légère CHACOK multicolOORRR, avec votre petit sac bandoulière pour playa ! et tout va pour le mieux !!

Bilan pour moi ?
- 2 sacs Sequoia (dont 1 en cadeau pour une cop's),
- 1 tunique Chacok (ben oui...),
- un serrouel combi Kookai,
- Une petite pochette Design by Loft
- 1 T Shirt ChrisVan Assche,
- 1 paires de shoes en daim talon compensés ouvertes,
- 1 pantalon VERT (mon seul achat semi Wild !),
- 1 Trench tout bien tout nickel,
- 1 petit sac bourse vintage en tricot doublé (que j'adore déjà).

Voi-là !!!
Quand je vous dis que ça va faire mallllll ! Grrrrrrr... La fièvre du shopping est avec toi !

Allez ! FILE:
Grande Braderie Mode
AU PROFIT DE AIDES
Parrainée par Pierre Bergé, Soutien d' Eli Semoun
- Samedi 6 Décembre 9-19H
- Dimanche 7 Décembre 12-18H
BETC - Passage du Désir (tu m'étonnes ! du désir !)
85 / 87 Rue du Faubourg St Martin
75010 PARIS

C'est quand vous voulez qu'on remet ça ! Pour une fois c'est à 3minutes 50 de mon chez moi tout doux ! Le pied ! :)

Tschuss les minettes !

vendredi 5 décembre 2008

Ventes Privées Deco & Design: JUST STORE (Interieurs - Paris Première)



Vous connaissez INTERIEURS ? Celle qui dit d’une voix ultra suave : « Pour être bien chez soi, regarder chez les autres ! ». Sur Paris Première ? Samedi et Dimanche ??

Mais siiiiiii !! Cette émission magnifique qui vous donne tout le temps envie de chambouler tout votre appart’ avec des chaises design des frères Bouroullec ou avec version Panton à gogo !!!

Moi, c’est simple : j’ADORE !

Alors, quand je regarde une de ces émissions et qu’on en arrive au passage « Relooking », je suis encore plus scotchée (version langue qui pend et filet de bave super sex’ !).

Un jour, ce relooking généralement difficilement accessible (ou le parait très bien en tous cas) portait sur un appart de jeuns’ en colloc’ qui devait en faire un bureau.
Le tout bien orchestré par
Julien Toujan (sympa et doué ! j’aime beaucoup. Bon, OK, il met un peu trop souvent du top flash argenté, ou du tapis zèbre ou lion… Mais bon.).

D’un gourbi on est passé à un truc vraiment top ! Jusque là : rien de neuf !
(C’est comme le brushing chez le coiffeur : t’as le temps de te cramer 4 fois la peau du crâne à t’en faire des pellicules pour toute la période de Noel et jour de l’an compris, ça ne marche jamais comme un seul coup de brosse de chez ton coupe tif’ du coin !). Bref.

Là, je zieute l’histoire de très très près (double dose de bavi-bavou pour la 21 !).
- étagères funky qui retiennent des livres dans une sorte de peigne à dents, avec l’illusion géniale qu’ils sont suspendus en l’air,
- ou encore petits E.T comme dans l’émission des 70’s avec Mareva Galanter sur les Scopitones ! Super !
- et enfin, des trucs pour planter les bonnes bouteilles de vin, design et pas encombrants ! Par-fait !

Zouplaboum : nous voilà sur le net-chéri et je cherche, hypnotisée, telle Lycos le labrador noir et fidèle !
Tous ces p’tits bidules étaient tous bien cachés sur JUSTORE ! LA boutique en ligne ultra design et pas chère, à dévaliser !!!

J’ai tout acheté ! Prétexte extra et « cerise on the cake » à noter : ai tout offert à mon amoureux !!! Un coup pour 2 sourires ! Le bonheur simple, quoi !

Facture : honnête, livraison : dans le timing, et la déco : d’enfer !
Surtout les étagères ! Ca fait 4 personnes qui veulent nous chourer l’idée !!!
C’est ça d’être une staaar !!! (ah. non ? bon.)

Sachez qu’en étant sur les listes clients, je viens de recevoir ces invitations aux ventes privées (voir en-tête). Même la déco s’y colle, à ces histoires de ventes privées !!!
Pourquoi pas : Pas de raison de passer à cote d’une telle bonne occaz ! Surtout par temps de crise ! Hein, Germain ?

Moi, j’y serais à coup sur !
D’ici qu’il y ait Julien ! "Allez dis, Julien, tu viens un peu dans le 10 pour parler chiffons Paul Smith, étagères laquées, jeux de lumières et coussins en angora, chouchou ?"

Bonne déco ! et n’abusez pas quand même, hein…

SHANTARA: Quand le Bio pénètre enfin le monde des parfums...


« Quand le bio se fait luxe »

Pas plus tard que cette semaine, j’ai eu l’occasion de me voir présenter the first parffffûûûm BIO ! (le tout présenté dans le lieu magique du Hammam « Les Cent Ciels ») - grâce à Bionessence -.
Si, Mesdames. LE BIO arrive dans vos flacons de rêves et les fragrances se prennent au jeu de cette tendance devenue lourde !

De quoi s’agit-il ?
De SHANTARA. Petite leçon d’ethymo ? Shan= précieux, et Tara= Etoile.
Conclusions. 1, 2, 3 « chapeau ! » : Le nom veut dire « Etoile précieuse » ! (un carambar pour Marie !).

Shantara c’est une histoire Suisse.
Nos p’tits suisses, souvent doués d’ailleurs (cf. mon ultra coup de cœur Alchimie Forever…), nous réservent encore une jolie surprise. Je précise.

Un jeune homme, Sébastien MAGNIN, dont la famille fait du bio et de l’écologique, en Suisse donc, depuis 50 ans, suit un parcours marketing dans une multinationale.
Un peu d’observation et de curiosité plus tard, celui-ci se dit : « Le Bio c’est bien, c’est bon. Mais, il n’y a donc aucun parfum qui ne se risque à ce petit jeu tendance ? »

Et voilà. Beaucoup de boulot arrive : trouver des idées de positionnement, des idées aussi de parfums de départ, des pistes de développement. Visuels, claims, univers et identité…
Et puis, il parvient alors à se nouer avec un « grand » du secteur : Jean Claude Gigodot.

L’idée que Mr Gigodot défend ? Intéressante et claire.
En gros, qu’effectivement, le bio c’est sain et cela va dans le bon sens. Toute la difficulté dans le domaine des parfums, c’est que notre nez à été mal habitué depuis de très très nombreuses années!
Grâce à la palette des fragrances synthétiques, on a aujourd’hui un choix beaucoup plus large que ce qu’offre la nature seule. Le travail de rééducation olfactive est immense. Sans parler du risque de déceptivité qui peut y être associé.
Pourtant, cela se peut. Nous pouvons (et devrions ?) revenir à ce que nos parents connaissaient si bien : rose, patchouli, ect. Toutes ces fleurs et plantes qui composent un parfum naturel…
Mais cela va prendre un peu de temps et pas mal de pédagogie sans doute.

Pour aller au bout du concept, Shantara se veut Glamour… Ce fameux bio « 2nde génération » ne nous lâche plus et ne lâche pas ! (et tant mieux !)
Assez capiteuse, la fragrance est un parfum plutôt d’Hiver.
A savoir :
- Note de Base : patchouli, santal, plantes d’Himalaya
- Note de Cœur : Géranium, Ylang Ylang, rose
- Note de Tète : fruitée grâce au pamplemousse et à la mandarine

Chaque note n’est pas un hasard. Si la tenue d’un parfum dépend comme nous le savons de la peau de chacun et de son pH, il existe des règles de base dans la parfumerie.
- 2 basiques : la lavande ne tient pas, alors que dans tous les parfums tenaces vous aurez du patchouli qui est particulièrement costaud.

Pour la partie Bio, tous les standards sont bien conservés, et on essaie d’aller le plus loin.
- Pour les basiques : tests allergènes, par des dermatologues etc.
- Pour les labels, petite info complémentaire : ECOCERT a un nouveau label « ECOCERT Cosmétique Biologique » avec des standards élevés que Shantara respecte. Egalement présent : le label Cosmebio.
A 99% bio, le pack mentionne 98% pour être fidèle à sa promesse minimale.
Les 2% ? Un compromis olfactif, notamment par les roses qui ne sont pas « certifiées ».
L’objectif annoncé étant bien évidemment d’être à 100% biologique assez rapidement si possible.

Dernier détail non sans importance : le packaging.
Dans une idée de développement durable qui va de paire avec le bio, le pack montre ici un max' d’efforts pour être au top.
- Pas de cellophane qui entoure la boite
- Des matériaux recyclables
- Une réduction optimale de la cartonnette simplifiée
- Un bouchon simple mais qui tient
(important pour une substance aussi volatile !)

Dernières infos pratiques tout de même :
- 50ML
- 88 EUROS
(cher hein ?... mais cela devait également refléter tous les efforts de recherche qui ont été mis en place pour ce lancement...)
- Lancement : Janvier 2009

Vous verrez : au niveau de la com’ et des visuels, il n’y a ni femme, ni visage.
Le but étant de mettre l’accent le plus fort sur la caractéristique novatrice : le bio, dans le monde des parfums. Une nouveauté, un must.

Enfin, vous trouverez ce produit sur Mademoiselle Bio.
Mais cela est un point de départ. L’objectif est d’entrer en sélectif, comme cela est le cas en Suisse (drogueries et parfumeries confondues) ou ailleurs. A suivre…

Dernière info que je reprends car c’est peut être celle que je trouve la plus originale, en fait !
C’est que le parfum est avantagé dans le bio vs les cosmétiques qui sont davantage ventilés et où l’on met les doigts etc.
Ici, la durée de vie recommandée du parfum SHANTARA est de 2 ans.
Mais même si cette fragrance est stabilisée, elle continue de mûrir... : comme un vin ! Son intensité baisse avec le temps, et les équilibres bougent. Elle vit !
L’envie que je trouve séduisante et mignonne énoncée par le créateur était d’ouvrir une bouteille chaque année pour voir comment vit le parfum et sa fragrance au cours du temps, des années…
Une cave de Shantara ? So chic dans ma résidence secondaire ! Ca c’est glam’ à block !

Info confidentielle pour finir :
What’s next ? Un parfum pour homme puis un autre pour femme
Shantara sera alors une marque ombrelle pour ces prochains lancements. Ainsi l’idée est d’avoir une nouveauté tous les ans.
A savoir : le parfum homme sera « Amazonie et couleur Verte »…
Shantara est un début qui doit faire ses preuves pour voir naitre sa descendance.
L’idée cœur qui l'anime? « Se déplacer sur le globe et déployer une palette universelle ».

Et voilà MON AVIS : L’histoire est belle. Dommage que le parfum soit si fort. Je ne peux pas en faire le mien. J’aime trop celui que je porte déjà ! et de plus, je suis une jeune femme qui s’identifie au parfum qui l’habille. Et je suis très loin du costaud et imposant… Capiteux et envahissant.
Mais je suis sûre qu’il y aura preneuses. La fragrance est sympa ! Vraiment.
Et j’aime l’idée que le Bio infiltre tous les univers de la beauté.
Alors : bonne chance.