mercredi 17 décembre 2008

Errance philosophique dans le métro parisien...

Pour une fois, je vous confie mes pensées, plus que l’actualité… Ca doit être ce fichu effet « Noel » version barbe à papa !!!

Hier, j’avais rendez vous avec mes COPINES. De celles a qui ont fini par TOUT dire. Même et surtout ce qu’on cache à tout le monde depuis 2 semaines, plus de 3 mois, voire 1 an : un projet, une grossesse, un entretien, un ras le bol, un malaise, une folie, une bêtise…
Bref. Un diner qui fait du bien au moral et au cœur. Qu’on ne partage BIEN qu’avec certains, et d’une certaine manière.

On grandit. On murit. On finit par vieillir, il parait, même !

Mais ces petites saveurs dans la bouche sont intactes. Et on aimerait TANT qu’elles le restent. Pourtant « les temps changent » comme chantait ce cher Mc !
Des enfants, un poste à hautes responsabilités, un divorce, un départ au fin fond de la banlieue.
Ah oui !! Eternel et sempiternel débat entre le 75 et ses confrères mal aimés : 92 ou 77, 95 ou 78. Deux mondes qui se côtoient sans se côtoyer ! Des heures pour en parler ! et jamais d’accord !!! Jusqu’à laisser tomber !

Et puis les centres d’intérêt… ?
L’une parle de boulot, l’autre de blog (Oh!), l’autre de vacances, l’autre de boulot, l’autre de bébé, l’autre de maison et déco, l’autre de boulot, l’autre de partir loin, l’autre de rester, l’autre ne sait plus, ne sait pas, n’en sait rien, ou ne veut pas-et-plus savoir…

Les basiques sont là. Et ça RASSURE ! Tel un trench ou un pull irlandais, un jean slim ou des converses, un blazer ou une belle chemise blanche… Mais le décor change selon l’angle de vue. Normal. Question de STYLE ?

Passé cette bonne soirée, nous avions toutes bien vérifié que nous restions heureuses en amour et en bonne santé. N’est ce pas là le PRINCIPAL ?! Il est toujours bon de se le rappeler. Et puis là, tout le monde acquiesce ! Comme un bisou à son chéri avant d’aller se coucher : on est alors sûre de passer une bonne nuit !

Coupettes de champ’ avalées, tapas digérées, risotto dégusté, café enfilé, nous sommes rentrées gentiment dans nos chaumières respectives.

C’est aussi ce MOMENT là que j’adore, la nostalgie plein la tête, l’air romantique et le bout du nez encore tout frais, je me glisse sous terre, dans cette bouche de METRO qui engloutit tant de gens toute la journée !!!
J’aime TOUT. Les tenues vestimentaires et allures qui m’inspirent, les yeux de gens qui ont bu quelques verres et se cachent derrière un livre-alibi, honteux et heureux d’être guillerets, les couples qui s’embrassent et revendiquent passion et élans souvent carrément too much, les affiches qui annoncent le concert d’Indochine en 2010 au cœur de cette grande crise où l’on ne sait même pas de quoi demain sera fait...
Cette faune si hétéroclite ! Le MELTING-pot au-delà de la théorie !

Dans cette ambiance speed, où mon regard attendri tombe en total décalage avec le rythme et le boucan, je croise 2 REGARDS.
Et une petite HISTOIRE nait. Et m’accompagne jusqu’à ma station-maison :

Une jeune fille avec son « mec » porte des couettes rousses à la couleur flamboyante visiblement renforcée par une teinture orange FLASH. Ses couettes TRESSEES sont « collées » et quasi droites sur les côtés !! Rasta ? Calculé ? Les 2 ? Elle porte un sac en bandoulière, version besace US de mes 17 ans. Plein de pin’s. Le jean trop long MAIS PAS SALE. Le blouson en CUIR à la mode. Grosse écharpe XXL vert PETARD. Elle est grande. Elle dégage le « JE N’SAIS QUOI » en question. Elle est TOP comme ça !

Passe devant une fille « à LA PARISIENNE ».
Petit sac Gérard DAREL. Legging sous tunique Maje ou Petits Hauts. Bottes en cuir foncé type HERMES : les cavalières très TRENDY. Cheveux lisses, brushés, impec’. Pas UN frisotti qui déconne ! Echarpe montante. Elle ne dénote pas de ce que je vois passer toute la journée dans le 8ème ! Mais possède tout de même cette petite allure et ce petit plus qui fait qu’on la REGARDE passer.

Ces 2 spécimens se CROISENT. D’un regard-éclair, je le VOIS : elles s’auscultent.
Dans leurs yeux, il y a ce que je connais BIEN dans la nature des FEMMES. Ce qui fait que nous sommes aussi COMPLEXES. Ce qui fait AUSSI que nous faisons si bien tourner la ROUE de l’économie !! Ce qui fait que nos hommes nous aiment. Ou en ont ras la casquette selon les fois.

Ce qu’elles pensent TOUTES LES 2, c’est ça : « je ne serais jamais comme elle. Mais si jamais je pensais à adopter ce style, un jour, une fois, en délire ou pour tout changer, un relooking ou par rébellion, je le ferais EXACTEMENT comme ça ! Car j'aime son style !! ».
Inès de la Fressange qui regarde Shakira, Elle Mc Pherson qui jette un œil vers Beyoncé, Balasco qui discute avec Charlotte Rampling, Ludivine Sagnier qui zieute Pénélope Cruiz ! Compris ?

Tout un monde de paradoxes… PASSIONNANT.
Car c’est ainsi que ça marche. "Plus vert chez le voisin". Plus drôle quand on sait qu’on n’y arrivera pas. Plus intriguant quand inconnu. Plus tentant quand cela vient d’un monde autre que le notre.

Les femmes. Pas facile…HEIN.

Je repense alors à notre soirée entre gonzesses. C’est TOUT PAREIL finalement ! Ou presque. POURQUOI échapperions-nous à la règle ?
Nous aussi on regarde d’un œil CURIEUX et interrogatif ce qui fait partie de notre entourage (et qu’ici on aime, sincèrement) et on se dit :
« C’est drôle. Je ne comprends PAS TOUT. Je ne le ferais pas car je ne suis pas comme ça. Mais je suis CONTENTE qu’elle soit là. Cette copine que rien ne changera. Cette AMIE que personne ne remplacera. Même comme elle est : bizarre, pas logique, trop ou pas courageuse, tordue ou forte, fofolle ou coincée. Mais à SA MANIERE et c’est comme ça que c’est mon amie. Et que je l’apprécie, SURTOUT ! ».

Et de penser : "Ne changez pas les filles..."

Aimer autre chose que SON image n’est il pas un minimum pour continuer à EXISTER soi même

1 commentaire:

melleceline a dit…

article très sympa ! :-) je pense qu'on est pas mal à se reconnaitre ici. Toutes nos amies sont différentes de nous et entre elles, elles nous apportent ce petit quelque chose qui contribue beaucoup à notre personnalité et à notre monde.
J'aime beaucoup comment tu présentes les 2 filles du métro très réaliste ! :-) typiquement féminin :-)