lundi 16 février 2009

"Ô Misère! J'ai perdu mon alliance !!..."


Ce matin, j’ai perdu mon alliance… « Aaaaaaaaaahhh… »
Bon. Je l’ai retrouvée.
Ne partez pas !!! J’ai encore un truc à vous dire.

Bon.
Oui, j’ai flippé. Flippé ma race même, comme on dit maintenant pour rester jeun’s ! Comme une malade, quoi. Tellement même que je me suis surprise moi-même !
C’est fou quand même : une petite bague en or blanc avec 4 mots et une date qui disparait et la terre s’effondre !!!
Romantique proche du bêbête ? Certes. Comment ne pas l’avouer, blême et toute stressée !!

Je l’avais enlevée hier soir pour masser mon petit bout de chou de 1an après son bain. Et en enlevant les habits de la salle de bains, PAF, elle avait du voler par terre !
J’ai tout de même très bien dormi sans ceci dit ! Et ce n’est que ce matin, au brossage de dents…TERREUR !!! Rien à mon doigt !!! (j’ai quand même eu un méga short flash en me disant que si elle était vraiment paumée, je pouvais peut être alors avoir celle que j’avais vu de chez Mauboussin trop belle sur les affiches de métro !!! Mais je suis restée triste !!! La démo était donc faite.)

Après l’avoir retrouvée, j’étais encore toute scotchée de me voir si touchée.
Bizarrement – certains vont me prendre pour une folle ! – j’ai fait un parallèle ultra professionnel ! Ben si.

J’avais une réunion ce matin pour une grosse étude marketing. Et en perdant mon alliance tant aimée, je suis parvenue je ne sais comment à la comparer à une marque !!
Voilà, je vous explique.
Rien ne différencie cette alliance d’une autre, ou quasiment, et je peux vivre sans physiquement aisément. Seul mon attachement ainsi que sa signification, un contexte, une histoire, des anecdotes, ont fait que cette perte potentielle m’affectait autant. C’est comme votre marque de Yaourt (ou encore de fringues même ?) ou de dessert ! Ils se ressemblent tous ces produits là (allez ! on l'sait !) ! Au final : même ingrédient, quasi même bénéfice, parfois prix similaires !
Mais sans pour autant vous en rendre compte, c’est votre cœur qui parle à l’achat. Et vous êtes tous bougons quand vous repartez du Monop’ sans vos Marrons Suis' pour mater « Damages » avec la grande Glenn Close (ça sent le vécu !!!) ou sans votre Etorki à partager à coup de couteaux pointus léchés incognitos en fin de grand débat philosophique (re et re-vécu !!!).
Bref.

Le parallèle marketing n’a duré que quelques minutes, je vous rassure ! Trop à la bourre pour continuer à me faire des films que personne ne comprend à part moi !
Mon mari parti ce matin à 5H pour Dublin, dur dur de ne pas se remettre les pieds sur terre côté logistique matinale !

Sur le chemin de « chez la nounou », je me suis pourtant demandé d’où pouvait bien venir cette histoire d’alliance. Oui. Qui avait bien pu inventer cette idée de bague, pour la vie, autour d’un doigt, toutes religions confondus, quasi mondiale !
On aurait pu le nommer Directeur Com’ monde : à croire qu’il aurait pu résoudre la crise du Proche Orient avec un truc pareil !
Non. Sérieux ! Comment répandre un truc aussi inutile et contraignant à une planète entière !!!

A peine arrivée au boulot, je tape sur Google, frénétiquement en quête de réponse.

Pas convaincantes, mais toutes ressemblantes (copier coller en vue ??), voici les quelques réponses retenues:

« De tous temps l'anneau é été le symbole de l'alliance , entre les rois et les seigneurs quand il y avait alliance on donnait un anneau Dans la bible après le déluge apparaît l'arc en ciel; symbole de l'alliance entre dieu et les hommes (Noé et sa famille sauvés des eaux grâce à l'arche de Noé ) Ce ne sont pas les catholiques comme vous dites qui l'ont introduite dans le rite du mariage ça existait chez les grecs les romains et des civilisations antérieures, chez les indous elle se porte au majeur et en Espagne et d'autres pays d'Amérique latine elle se porte uniquement à l'annulaire de la main droite (qui n'a rien à voir avec le cœur) »

« Lorsque l'on se marie, on fait alliance, on s'unit à vie pour le meilleur et pour le pire. D'où le nom "alliance" donné à cet anneau échangé lors du mariage.L'alliance, comme la bague de fiançailles d'ailleurs (bague de fiançailles uniquement pour la femme, car lors des fiançailles, on ne fait pas alliance, mais juste une promesse de mariage), est traditionnellement portée à l'annulaire gauche, doigt qui, selon une légende de l'Ancienne Egypte, se trouve placé sur le chemin de la "Vena Amoris" ("Veine de l'Amour") qui mène directement au cœur…En fait, cela viendrait du fait qu'au 17ème siècle, à l'occasion d'un mariage chrétien, le prêtre qui officiait lors de cette cérémonie, après avoir touché, les uns après les autres, les trois premiers doigts de la main gauche, le pouce, l'index et le majeur (Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit), arriva alors au quatrième doigt, l'annulaire, qu'il choisit comme place pour l'alliance. A l'instar des anneaux antiques qui étaient en fer, les alliances sont toujours assez sobres de nos jours : Elle peuvent être en or jaune, en or blanc, en argent, et sont parfois serties de pierre précieuses. »

« Les médecins grecs du IIIe siècle av. J.-C pensaient qu’une veine, dite «de l’amour», reliait l’annulaire au cœur. Il était donc normal d’y placer l’anneau de l’union. Les Romains adoptèrent cette pratique, sans remettre en cause les connaissances anatomiques des Grecs. Les chrétiens perpétuèrent la tradition, mais en lui donnant une autre explication (à partir du XVIIe siècle) : pendant la cérémonie, le marié plaçait la bague en haut de l’index de la jeune fille en annonçant «Au nom du Père», puis il passait au majeur en déclarant «Et du Fils» et concluait avec «Et du Saint-Esprit, amen» en introduisant la bague à l’annulaire. »

Mmmouaich…
Je ne sais toujours pas exactement à quand ça remonte exactement. Et qui en a bien eu l’idée. Je sais tout de même maintenant qu'on a (tous?) une veine Amour. La belle affaire...
Mais bon. Sans doute est-ce un lobbying ancestral convaincant !
Je me contenterais de cela pour aujourd’hui !

La conclusion est tout de même qu’on s’attache souvent parfois à des choses minimes mais lourdes de sens pour nous. Volontairement.
Désormais, je sais, au vu de mon cœur palpitant ce matin, que je ne vivrais jamais sans mon alliance !!! (Enfin, tant que ça dure, mais j’y crois. Ben si… C’est un autre sujet.)
Est-ce une bonne chose ? « S’attacher », « devenir dépendant », « ne plus pouvoir se passer de ». Grand sujet. Surtout à propos d’amour….

Je ne sais pas.
La solution paternelle avait été de ne jamais en porter comme pas mal d’autres. La réponse étant très sexy : « Moi, je suis véto' ! Pas d’alliance ! Je risquerais de la paumer dans le cul d’une vache ! ». Ce fut tout. Et tout le monde s’en satisfit.

Moi j’aime l’idée d’y être attachée, en fait. C’est ma petite part de romantisme consensuel. Qui me garde mon amoureux à portée de doigt. Toujours.
Voilà, c’est ainsi. On ne se refait pas. Nous ne sommes que des Hommes après tout. Avouer nos faiblesses n’est que paix de l’âme et transparence !
A vous !

2 commentaires:

Nath a dit…

vraiment chouette de venir te lire

soum a dit…

@ Nath : juste découvert ton blog ! très sympa ! :)
alors a tres bientot !! :)
++