mercredi 14 octobre 2009

"500 jours ensemble" : amour et humour décalés



Si vous aimez les bons acteurs, les scénarios originaux, les films décalés comme il faut, les personnages non clichés, alors ce film est pour vous.
Sinon. Salut.

Non, sérieusement ! C’est un mix extra, à la rencontre entre le style Anglais anti héros pour lequel on craque, et la production américaine type qui se surpasse en gérant avec un humour exquis l’auto dérision à la perfection. Voici le délicieux, rigolo et romantique : « 500 jours ensemble » (ou « 500 days of Summer » en anglais. Pour info : tout à fait accessible à "tous" - niveau post bac ? - en V.O).

Ce n’est pas autant l’histoire en elle-même pourtant franchement différente. Mais la façon (tournure) de filmer et le jeu des acteurs qui font décoller le résultat, et font qu’il mérite largement d’être cité. Oui. Un film que l’on (moi !) est sur de retenir.

Je ne sais pas si vous connaissez « Garden State » ou encore « 2 days in Paris » que j’ai également relayé sur ce blog.
C’est dans cette veine là. Malgré tout différent.

Points communs forts :
- Des personnages expressifs à souhait ;
- Des têtes et bouilles loin des castings standards hollywoodiens, qui ont pourtant « ce » chien, et parviennent à dégager « ce » charme (et peut être même un certain charisme !) ;
- Une histoire qui paraitrait banale jouée d’une manière subtilement et artistiquement décalée, focalisée sur ce qui peut bien se dérouler comme plan dans nos têtes, plus que dans la réalité propre ;
- Des sursauts de folie dans les faits comme dans le montage qui génère des moments hors normes. Pour certains mémorables.

En gros du « meilleur » sans tout vous dire ? On essaie ?
- Impossible de ne pas exploser de rire lors de la mise en scène «chorégraphique », dans la rue, avec les pom pom girls et l’oiseau ! Enorme… Non. Vraiment.
- Bons moments passés à s’identifier aux pires soirées devant le jeu du pote rond comme une bille, et ces scènes mythiques de karaoké
- Impossible encore de ne pas être séduit par la mise en scène originale mixant dessin et pellicule, ces effets de crayonnages. Personnellement, j’ai adoré.
- Ou même plus simplement sur le jeu de regards si maitrisé… Gros plans. Flash backs.
Bref.

Le ton est juste et les sentiments passent. Tous seuls. Vrais.
L’histoire est belle et on se laisse tout de même bercer par la beauté de l’Amour (universel).
Réveillés à juste dose par le parti pris de la réalité, voire même des aléas de la vie.
On pense tous avoir vécu 1 ou plusieurs bouts du scénar’. Et c’est bien.
Ce film c’est nous : en plus drôle, en concentré, en intensifié, en immortalisé. En plus grand.

Vraiment bien.
Bilan : allez y. ALLEZ Y ! A-LLEZ-Y !

4 commentaires:

Julie BBG a dit…

Absolutely tempting je dois dire. Tu récapitulaces bien ce qui émane de ce film, je vote pour et je file me le regarder (enfin je file-je file, faut pas exagérer, il fait beau et chaud, mais je me le mets sous le coude pour un soir de grisaille). Merci :-)

soum a dit…

@ Julie BBG : go, go ! je suis certaine que tu ne le regretteras pas !! sinon, je mange mon chapeau :) :)
++
S.

Nath a dit…

Ouiiii je dois absolument le voir !! Il est sur ma liste ;)

soum a dit…

@ Nath : depeche toi, avant qu'il ne disparaisse des salles ! ce serait bien dommage :)Et n'hésite pas a revenir donner un avis, aussi.
Biz