mardi 8 novembre 2011

Pourquoi plutôt VOGUE que ELLE? (attention, ça dégomme)




Souvent quand on pense à VOGUE on pense sélectif, too much fashion, élite voire bourgeoise.
Quand on dit «ELLE » on pense accessible, beauté et mode, journal trans-générationnel.
Pas cool.

Vogue a changé. Et ça, depuis le début des 2000’s…
A l’époque j’avais du me pencher sur la question pour valider ou pas un espace publicitaire pour une marque beauty care sur laquelle je bossais.
Quant à ELLE, il récolte toujours tous les lauriers parce que c’est LA référence et personne n’ose jamais vraiment dauber…
Pourtant, parfois. Et là, aujourd’hui, sur ce blog, d’ailleurs… :
Oui, je me suis dit que j’allais tenter une petite approche en crabe pour vous faire réfléchir à la question (maxi) girly mais pas débile : VOGUE ou ELLE

En fait, tout dépend des objectifs.
Mais mettons nous d’accord : si vous aimez vraiment la beauté, alors peut être que vous n’avez pas la bonne option sur la table du salon…

En fait, il y a un truc qui m’énerve et qui a motivé ce post :
Quand on bosse dans le secteur de la beauté, on sait pertinemment que les grands groupes et les grandes marques ne créent pas vraiment d’idées dingues parce que de toutes manières, avant qu’elle passe le filtre de l’assistant chef de produit, du chef de produit, du chef de groupe et du directeur marketing, que ces 4 là soient assez couilllus courageux pour dire « tentons  et voyons », le projet est déjà mort à …99% de chance ! Parfois les grands au niveau des sièges ou surtout de la R&D (si elle est suffisamment business oriented) dont c’est le job. Mais peut-on compter sur ça ? Dur. Risqué.

Alors que les petites marques : elles doivent émerger, se différencier, se faire remarquer, trouver leur place. Alors ? Certaines (pas toutes non plus…) creusent intelligemment : applications packaging, nouvelle approche conso, ingrédients osés, communication décalée, …

Pourtant, en général, ces petites (et/ou nouvelles) marques, personne n’en  parle !
Y en a que pour les grandes.
Alors pourquoi ?

En en discutant avec pas mal d’attachées de presse ou de responsables d’agence RP c’est simple et horrible (du moins injuste) : on ne met dans les articles que les marques et produits qui ont payé de la pub. Vu que de toutes manières, sans pub, la presse est morte, on le sait.
Mais le raisonnement a été poussé à l’extrême sur les dernières années (de crise) et là on ne parle que de Clarins, Clinique, L’Oréal, Dior…
Mais ça on sait déjà !! On les connait déjà ! On les voit en magasin, ils nous harcèlent à la TV (info au passage : le marché français média est le plus cher au monde …), on nous en colle plein les bras en échantillons devant le boulot…

Non. Nous ce qu’on veut c’est être surprises, apprendre des trucs nouveaux, s’enthousiasmer pour des idées, s’amuser avec un secteur « plaisir », continuer de découvrir aussi.
Ben non. Pas possible. Bouffe ta multinationale et voilà.

Bon, ils ne font pas que des choses inintéressantes loin de la. Oh. L’idée n’est pas de dramatiser et de construire une autre caricature parallèle ! Ce sont quand même ceux qui drivent le marché.
Mais quand même ce serait bon : de la diversité.

Est-ce que notre monde tout entier devra un jour se résumer (et être régi par) à des quotas en tous genres jusqu’au ridicule pour que les moins forts puissent avoir droit de parole ?...

Je ne sais pas.
Pour en revenir à nos moutons, j’en veux à ELLE pour ça : ils sont tombés dans cette caricature là. Je ne sais pas comment ils peuvent faire pour fonctionner autrement à vrai dire, soyons honnêtes ! Mais faudrait quand même au moins les 2 options, non ? Un peu de news macroscopiques type, et des infos OFF avec expertise et enquêtes sur les marques de niche ou médiums qui valent le détour !

Non ??? Je suis dingue ou ça parait logique et souhaitable à tout le monde ?

En tous cas, du coup, je recommence à me rabattre sur Vogue : car  professionnellement ce que je cherche c’est du sang neuf, des idées, des trucs qui changent. Qui changent le marché, la vision qu’on en a, jusqu’à nos habitudes… Un peu ras le bol des xième redites, quoi.

Dans VOGUE, on en bouffe aussi de la pub ! Ça, pour sur. Mais concentrée au début, sur des griffes de mode luxe, et surtout, surtout : ça ne le les empêche pas de parler d’autre chose ! de marques différentes, de phénomènes nouveaux - qui impliquent des marques de niche, aussi, parfois, quand c’est justifié -. Et tout ça, au sein d’un panorama mondial, et non pas franco-français qui fatigue à la longue.

Faut pas m’en vouloir mais il fallait que ça sorte.
En plus, là, sur les 2 derniers numéros ça m’a simplement sauté aux yeux : VOGUE fait un spécial Cosmeto et ELLE aussi.
Et bien, allez voir et comparez.
C’est l’occasion de comprendre pourquoi ce post peut avoir sa place dans votre réflexion de fin de semaine. Sans jouer les révolutionnaires ni les intellos.

Et as usual, n’hésitez pas à revenir ici pour donner votre avis.
Sur ce, bonne lecture et à très vite !

xxx


7 commentaires:

So. a dit…

Je ne peux que plussoyer sur la confrontation marques mainstream / marques de niche, mais ayant discuté il y a 2-3 ans avec une journaliste de Vogue qui me disait avoir du mal à parler des marques alternatives qui lui plaisaient dans ses papiers à cause de la pression des annonceurs et de leurs marques à placer en priorité que je ne suis pas sûre que ELLE et VOGUE soient si différents sur ce point.
Je ne lis pas VOGUE (je ne suis pas assez chic ;)) mais dans ELLE je retrouve régulièrement des marques de niche...
Bon, pas assez.

soum a dit…

@ So : l'idée n'est pas de dire qu'il faut que les magazines mordent la main qui les nourrit ! evidemment. mais qu'il serait bon d'en faire un peu plus. c'est juste ce que je trouve "plus" chez Vogue - qui met aussi en avant les grand mais pas qu'eux, et pas toujours -. Mais j'aime ELLE pour plein d'autres choses. Pour preuve, je vais relayer bientôt 3 de leurs idées top en version "Province" : mais ce ne sera pas un sujet beauté... ;-) Bises a toi!

Laureen Gazio a dit…

C'est marrant, avant je ne lisais que le ELLE, mais depuis deux ans environ, je me suis rabattue sur le Vogue. C'est vrai qu'au niveau des marques de fringues ou même de cosméto présentées, ce n'est pas vraiment (du tout) accessible. Mais comme tu l'écris si bien, je trouve qu'ils vont chercher la nouveauté. Au niveau cosmétique, mais également dans les sujets qu'ils traitent, les artistes dont ils parlent.
D'autres part, les pages modes sont plus originales, certes moins accessibles, mais elles inspirent plus et du fait qu'on ne puissent pas s'acheter les vêtements qu'elles proposent, je trouvent que cela pousse à chercher, s'inventer.
Article totalement approuvée pour moi ;)

Klokotu a dit…

Génial! j'avais écris il y a qque temps un petit billet sur "Elle" :
http://claudezel.over-blog.fr/article-e-65656263.html

Eudoxie a dit…

Super intéressant d'avoir ton point de vue. J'ai acheté le Vogue+L'Officiel ce matin en me demandant si c'était par snobisme que je n'achète jamais le Elle, Glamour etc... ou autre chose. Une question de qualité je crois. Ce sont surtout les stylismes photos qui m'intéressent, mais ton angle de vue a une attaque très pertinente. Est-ce que cette tendance va durer? Je ne sais pas si cette méthode de pub fait vraiment rêver les clientes potentielles.

soum a dit…

@ Laureen : totalement en ligne avec toi sur l'idée de chercher et se réinventer au niveau fringue...en plus accessible, on est bien d'accord ! :-) mais ça sert de look book et donc de source d'inspiration, voire de motivation!

@ klokotu : j'irais jeter un œil, promis

@Eudoxie : je pense justement que désormais la pub n'est plus sur les pages PUB mais dans les articles. Envahis par les pubs des annonceurs, on ne les regarde plus ! on ne les remarque plus! Donc, les marques dévient, et comblent cette tendance en achetant de l'espace média détourné et surtout caché au travers des articles (sensés être "de fond"...) en nous empêchant par la même occasion d'en savoir plus sur les autres marques petites ou neuves ;-) Malin mais pas cool. Et effectivement : quid de ce principe de fonctionnement à long terme, quand on aura toutes compris... A suivre!

Pierre-Jean a dit…

Je trouve un tout petit peu dommage de réduire le champs à Elle vs Vogue, ils ne sont pas les seuls en France et ne sont pas dans la même catégorie, l'un est un féminin, l'autre est un magazine de mode.

Sur le fond du problème, je pense que tu as raison, Vogue se doit d'être "leader d'opinion" et joue sûrement le jeu un petit peu plus.
Il faudra peut être que tu jettes un coup sur les pages beauté de Numéro qui sont très bien faites à mon avis (artistiquement parlant) mais je ne sais pas si eux joue le jeu ou pas ? Ce sont les seules pages que je ne lis pas.

Et puis il y a presque 10 ans, existait un magazine très arty consacré à la cosméto qui n'existe plus, il s'appelait Crème. Je te mets le lien. ;) @ +

http://www.soblacktie.com/archive/2008/07/14/serie-terminee-episode-06-creme.html