mercredi 6 octobre 2010

1ère boutique Terre d'Oc aux Abbesses : Ma meilleure leçon de maquillage, dans un lieu superbe et coloré. Récap :


Lundi la météo avait décidé de nous enquiquiner !
Pluie sur tout Paris et ciel méga gris !

Fallait quand même que je traine mes guêtres jusqu'à Abbesses (au numéro 38) où j’avais dit que je passerais pour l’inauguration de la première boutique parisienne de la marque Terre d’Oc.

Vous savez, j’en ai parlé JUSTE LA : et j’avais vachement aimé !

Le ton, les produits, l’histoire.
On sait combien c’est difficile, peut être encore plus pour du bio qui fait de l’éthique, de raconter un truc qui arrive à vous décoller un tantinet la pulpe. J’avais trouvé qu’on avait là une belle qualité et du choix. Sachant qu’aucun produit ne dépasse 25 euros, excepté le Baume Secret, Hero Product comme on dit en marketing, qui allie les actifs les plus intenses dans un petit pot (en verre "infini" i.e inifiniment recyclable) pour tous usages : pointes sèches, visage, coudes, … et qui vaut 30 euros, lui. (Oui. Ca va.)

J’avais beaucoup accroché avec et j’avais pu tester quelques produits.
Forcément déjà, j’avais eu THE coup de cœur pour le Khol en crayon pointu applicable par la pire des débutantes (c'est-à-dire : moi ! question Khol c’est nada !) et aussi quelques ombres à lumière aux textures vraiment pas mal !

Alors me voila partie, sous la pluie, bonnet et sac sous le bras !

Déjà, la devanture est très jolie. On a envie de rentrer. On est ensuite accueillis très gentiment par un choix de 3 thés froids. Sympa.
En fait, on est très vite pris par les couleurs… Happés même.

Terre d’Oc travaille beaucoup sur les codes couleurs de ses gammes. Chacune a le don de bien traduire l’origine des ingrédients et des actifs. On y retrouve des graphismes semblables mais bien différenciés qui permettent spontanément de se resituer dans la bonne zone géographique. Japon ou Maroc, Inde ou encore Afrique.
Je note aussi alors l’expo Femmes d’Argan et ces très chouettes photos en noir et blanc (de Joseph Morando), sur ce mur de pierres mises à nu.
C’est très bien fait ! et très joliment réalisé.
Là, dans cette belle boutique, la notion de couleur et d’assortiment entre celles-ci vous frappera encore plus ! On aime forcément ce jeu joyeux et gai, bien mis en scène, qui sert les produits comme l'ambiance.

Sans parler des boites à thé désignées en interne. Je les ai tellement aimé, au premier coup d’œil, que j’ai même demandé à Audrey si je pouvais en commander plusieurs pour ma cuisine (toute grise alu) !
Elles sont tout simplement sublimes.

Accompagnée d’Alexandra, je suis alors le parcours des présentations : des thés venus de partout dans le monde, choisis méticuleusement par Olivier Scala.
On discute certification, origines, assortiment, cahier des charges de Terre d’Oc…

Puis, des senteurs… Extra. Franchement, je ne suis pas forcément à bloc pour les bougies parfumées ou certain capillas. Je trouve qu’on tombe très rapidement et très souvent dans du « déjà vu » qui vous renvoie à des parfums d’ambiance d’endroits qui ne reflètent pas votre « chez vous » et le ton que vous voulez y mettre.
Là, j’ai voulu tout sentir. Alexandra a même du me « décrocher » du rayon fragrances ! J’ai aimé : « Histoire d’Eau » (ou quelque chose comme ça !), « Souvenirs d’Enfance » (que j’ai même acheté de mes petits deniers), ou encore le titre avec « Lune » dedans (ch'ais plus ! y en a tellement). Sans parler de senteurs de verger, d’herbe et de « Nature après la pluie » : qui étaient trop fortes pour moi. Mais quelles trouvailles !!! Cannelle pour Noel, sucre et gourmandises pour un petit gouter d’automne qu’on ressent jusque dans les papilles. A aller sentir d’urgence ! Délice garanti. Promis.

Il était temps d’aller voir les cosmétiques que je connaissais déjà mais que j’ai pu revoir et redécouvrir, avec certaines nouveautés qui sont des Exclusivités Boutique et que vous ne trouverez donc pas chez Nature et Découverte.

Voilà !
Ayant fini mon petit tour de table, je prends quelques photos.
Là je me fais proposer une séance maquillage. J’ai failli refuser car je connaissais déjà la gamme.
Quelle erreur cela aurait été…

Avec la maquilleuse (dont je n’ai pas eu le nom, désolée), je me dit que je vais pouvoir perfectionner mon application deKhol.
Ah bah les filles... Rien à voir avec ce que ça donne seule dans ma salle de bains !!!
Elle m’explique alors qu’on peut l’utiliser comme une crème pour paupières. Elle l’applique alors en pointillés près des cils, et l’étale sur toute la paupière sans monter trop haut, discrètement, avec un pinceau. En haut. Puis très légèrement en bas.

J’ouvre les yeux !
NON ! Incroyable ! C’est l’œil fardé donc je rêve mais sans fard ! J’adore. J’ADORE !
Je lui redemande. J’écoute bien. Je retiens. Je remercie.
Elle me dit qu’of course on peut appuyer plus pour le soir…etc. Je retiens bien.
Je l’ai refait tel quel dans ma petite salle de bains chez moi : CA MARCHE ! C’est top ! Hyper simple et le rendu est extra ! Une vraie révélation ce truc !

Voilà, cette fois, c’est fini. Je repars avec mon petit sac : carnets multicolores (solidaires) faits seulement avec de la canne à sucre, le Baume Secret à tester - dans son pochon, s'il vous plait ! -, et quelques infos de la marque.
J’ai bien fait de venir moi. Me voila bien remontée malgré le ciel qui est resté bien bien gris, lui…

Décidément, mes rencontres avec Terre d’Oc sont toujours très positives !
Je trouve que la cohérence du discours est là, et bien posée. Que les petits pochons faits dans leur atelier au Vietnam par une ONG sont vraiment très beaux. Que leurs actions de partenariats avec les associations sont claires et bien ficelées. Que les actifs sont convaincants. Que la gamme est belle. Que le bio a un vrai côté glamour et que les produits servent vraiment la femme dans toute sa beauté. Tout ça, à petit prix !
Voila. C’est dit : je pense que je suis une adepte.

Inutile de vous dire que je referai de temps en temps un tour du cote de Boboland 18eme avec le plus grand plaisir !

Merci Terre d’Oc pour ce petit voyage bien sympathique en votre compagnie !
Belle continuation…

PHOTOS DE CETTE CHOUETTE MATINEE :

La boutique

Accueil aux thés froids, bouchées et miniardises

Les 2 créateurs (à gauche) et la Responsable de la boutique (à droite)

Les fameuses boites à Thé designées

Olivier Scala, selectionneur de thés, qui raconte.

Les bougies parfumées (et explosion de couleurs !)

Des senteurs recherchées, toujours en couleur...

... et capillas encore et encore : donc "Souvenirs d'Enfance" pour lequel j'ai craqué !

Les carnets solidaires multicolores en canne à sucre

Les pochons du Vietnam faits à partir de robes utilisées, assemblées et recousues

Exposition (temporaire) Femmes d'Argan

La gamme cosmétique

Et, ... la super maquilleuse !!!
MERCI ! :)

1 commentaire:

Louise a dit…

Merci beaucoup pour cet article si enthousiaste !
La "super maquilleuse" qui vous a expliqué comment manier le khol, c'est moi, je m'appelle Louise Wittlich.
Je suis maquilleuse professionnelle dans la mode et coach en beauté. Pour voir plus sur mon travail : louiselouise.com

Encore un grand merci... :-)